Les protestants de la CBCO appelés à l’unité dans la diversité

0
206

Kinshasa, 26 sept. 2021(ACP).- Le nouveau représentant légal  de la Communauté baptiste au Congo (CBCO), le Rév. Anderson Mwimbu, a placé son mandat à la tête de cette communauté protestante sous le sceau de l’unité dans la diversité, dans son allocution prononcée, samedi, lors de son installation dans sa nouvelle fonction, dans la cathédrale du Centenaire protestant à Lingwala.

Le Rév. Mwimbu qui a été installé par le président national de l’Église du Christ au Congo (ECC), Rév. André Bokundoa bo Likabe, a demandé aux fidèles de sa communauté de suivre les recommandations de Jésus Christ exprimées dans l’évangile de saint Jean, chapitre 17 versets 20 à 22:  » Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux  qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un ,comme toi père tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient comme nous sommes un, moi, en eux et toi, en moi ».

Le Rév. Mwimbu a cité les 8 piliers qui guideront son mandat, les 5 prochaines années, à la direction de la CBCO. Outre l’unité dans la diversité, il a évoqué l’amour, la paix, la sanctification, la prière, la discipline, le pardon et le travail dans la collaboration.

Le président de l’ECC, Pr André Bokundoa bo Likabe, a reçu les assurances du nouveau représentant légal sur le respect des statuts de l’ECC et la volonté de remplir ses devoirs dus à sa nouvelle charge. Il lui a demandé d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent sous sa responsabilité, conformément au premier message de l’apôtre Paul aux Thessaloniciens, chapitre 5, verset 12, sur la considération à avoir pour ses collaborateurs.

Le prédicateur du jour, Mgr Mpereboye, a insisté sur l’interdépendance devant exister entre les membres d’une même communauté, selon la première lettre de l’apôtre Paul aux Corinthiens.

Le Rév. Anderson Mwimbu et son adjoint, le Rév. Philippe Mazamba, ont été élus respectivement représentant légal et représentant légal premier suppléant, en décembre 2020, pour un mandat de 5 ans, rappelle-t-on. ACP/Yogolelo