Satisfecit des agents du secrétariat général de l’EPME du séminaire de mise à niveau

0
118

Kinshasa, 26 septembre 2021 (ACP).– Les  agents  et cadres du secrétariat général à l’ Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises (EPME) qui participent  au séminaire de formation et de mise à niveau sur la  problématique de l’encadrement, accompagnement, promotion et protection des EPME ,  se sont déclarés  satisfaits de la formation dont ils ont  bénéficié.

Ils l’ont  fait savoir vendredi à Kinshasa, à la clôture des modules de formation du deuxième groupe d’agents et cadres dudit secrétariat général.

Pour le chef de division de l’ EPME, Augustin Esunge  Alimasi, la formation  dont il est bénéficiaire, était utile pour  les agents  de sa division,  d’autant plus qu’elle leur a permis  de renforcer leurs  capacités dans le cadre de la problématique d’encadrement, promotion et protection des EPME, surtout que le secrétariat général   constitue un service  de l’administration centrale. Cette formation, a-t-il dit, a permis aux  agents et cadres du secrétariat  général de l’EPME d’être désormais compétitifs.

Quant au chef de bureau à la cellule d’appui technique au secrétariat général d’EPME, Wetshonga Dany, l’apport du séminaire est capital et significatif.  Dans la mesure où l EPME est un secteur évolutif, il était donc important d’actualiser les connaissances et les nouvelles de techniques de gestion des agents et cadres.

Pour sa part, la cheffe de bureau, Nicole Mutula, a fait savoir que sur le plan intellectuel, ladite formation   a permis à tous les bénéficiaires d’élargir leurs connaissances. « Nous sommes désormais outillés pour assumer notre vie professionnelle avec responsabilité et en tant qu’agent public opérant dans le secteur de l’Entrepreneuriat.

Auparavant, le secrétaire général à l’EPME, Joseph Lunanga Busanya qui est intervenu sur l’implémentation du programme national de développement au Congo (PRONAEC), a indiqué que ce programme est dans la quête d’enracinement et d’appropriation de la culture entrepreneuriale dans le chef des Congolais, tant en milieux ruraux que urbains, en s’appuyant  sur un numérateur à travers une trilogie déclinée en  3C ,  à savoir  C  comme capacitation,   C  comme crédits et contrat  ainsi que  C  comme le Climat des affaires. Tout ceci, afin de garantir un environnement national propice à l’entrepreneuriat et à la compétitivité.

M. Lunanga Busanya a saisi l’occasion pour rappeler que le PRONADEC a été conçu pour corriger certaines faiblesses, et fortifier l’économie du pays, avant de remercier successivement, la Fondation Hanns Seidel (FHS) pour son appui financier et le Centre d’actions pour le développement des entreprises en Afrique (CADEA) pour la qualité des formateurs.

Pour rappel, la première vague de la formation des agents et cadres du secrétariat général de l’’EPME est intervenue du 8 au 10 septembre en cours. ACP/C.L/Awa