Concession MIBA/volaille : 40 causes en instruction à la police judiciaire

0
303

Mbuji-Mayi, 27 septembre 2021 (ACP).- Quarante  dossiers des conflits parcellaires sont enregistrés à la police judiciaire de la police judiciaire, autour de la concession MIBA/volaille, sur plainte du collectif des travailleurs de la Minière de Bakwanga admissibles à la retraite, contre des occupants anarchiques qui prétendent avoir acquis des portions de terre de la part des autochtones bakwanga, qui se proclament abusivement propriétaires de terres.

Dans cette plainte, les mineurs de la MIBA expliquent que ces parcelles leur ont été octroyées dans le cadre d’une action sociale posée par la société en faveur des employés qui ont rendu des loyaux services à la Nation. Ils fustigent ainsi le fait que ce cadeau leur soit ravi par des personnes sans titre ni qualité qui ont revendu ces propriétés aux tiers, avec la complicité de certains agents des services techniques de l’Etat.

Des sources proches de la police judiciaire affirment que des OPJ instructeurs élaborent des procès-verbaux relatant les faits saillants du dossier présentés par les plaignants, et don la primeur est réservée au procureur de la république près le tribunal de grande instance de Mbuji-Mayi.

Plus de 420 parcelles ont été mises à la disposition de cette catégorie de travailleurs de la MIBA, dont seulement 38 sont régulièrement occupées par leurs propriétaires attitrés. ACP/Kayu/RN/JFM/MNI/SGB/TKM