L’ONU exhorte les parties soudanaises à parvenir à un consensus

0
173

Kinshasa, 29 septembre 2021 (ACP).- Le chef de la Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan (MINUATS), Volker Perthes, a exhorté mardi toutes les parties soudanaises à parvenir à un consensus et à travailler de manière concertée pour accomplir les tâches nécessaires au cours de la période de transition, ont rapporté mercredi les médias locaux.

Le président du Conseil souverain du Soudan, Abdel Fattah Al-Burhan, a rencontré mardi M. Perthes au palais présidentiel de Khartoum, a indiqué le Conseil souverain dans un communiqué.

« Progresser sur la voie de la transition nécessite une coopération et un dialogue entre toutes les parties et tous les éléments concernés – y compris les éléments civils et militaires et les mouvements de lutte armée – afin d’accomplir toutes les tâches nécessaires au cours de la période de transition dans le pays », a indiqué M. Perthes selon le communiqué.

Le responsable de l’ONU a également salué les grands progrès réalisés au Soudan au cours des deux dernières années, soulignant que des progrès tangibles avaient eu lieu en termes de transition vers la démocratie, la paix, la stabilité et la justice, et a espéré que le consensus qui a rendu ces progrès possibles continuerait à exister.

Perthes a ajouté que le bureau des Nations Unies au Soudan avait pour but d’aider le peuple soudanais et tous les éléments concernés à mener à bien la transition politique, de soutenir les pourparlers de paix, de contribuer à la mise en œuvre de l’Accord de Juba pour la paix au Soudan, et de travailler à la construction et à la consolidation de la paix dans les zones touchées par la guerre.

Depuis l’annonce d’une tentative de coup d’Etat manqué le 21 septembre, les divergences entre les partenaires civils et militaires du gouvernement de transition se sont encore aggravées.

Dans le cadre d’une période de transition de 39 mois, le Soudan est dirigé par un gouvernement de transition composé d’éléments civils et militaires, qui a été mis en place après l’éviction de l’ancien président Omar el-Béchir en avril 2019. La période de transition doit être suivie d’élections dans le but de former un nouveau gouvernement.

ACP/ODM/GGK/LYS/SGB