La ministre du Genre appelée à sensibiliser les filles sur leur accoutrement

0
116

Kinshasa, 30 septembre 2021 (ACP).- La coordonnatrice de l’Union des nationalistes révolutionnaires de Ngiri-ngiri (UNR/Ngiri-Ngiri), Lalou Landa a appelé, jeudi au cours d’un entretien avec l’ACP, la ministère du Genre, famille et enfant à sensibiliser de manière urgente les jeunes filles Kinoises pour un accoutrement décent en vue de réduire les cas des violences sexuelles qui sévissent actuellement dans la ville province de Kinshasa.

Selon elle, « Il était difficile autrefois de voir la femme congolaise exposer son corps en se promenant presqu’à moitié nue. Ce qui est déplorable ces jours, car, de plus en plus les filles s’habillent de manière indécente ».

Alors qu’à l’époque, seules les prostituées s’habillaient de manière indécente pour attirer les hommes, aujourd’hui il n’est pas surprenant de voir les jeunes filles avec des mini culottes, jupettes, robes avec fente, des pantalons déchirés appelés communément « kata fumbwa », laissant parfois dehors les parties intimes de leurs corps.

D’où son appel pressant à l’endroit de l’institution chargée de la promotion des droits des femmes à s’investir davantage dans la règlementation des mœurs afin d’éviter toutes formes des violences basées sur le genre. ACP/ZNG/RN/NKV/MNI/TKM/SGB