L’auto prise en charge des épouses des hommes en uniformes : un cheval de bataille pour l’AFEDC

0
156

Kinshasa, 05 octobre 2021 (ACP).-  La présidente de l’Association des femmes entrepreneures  pour  le développement durable du Congo (AFEDC), Brigitte Walaka a, au cours d’un entretien mardi avec l’ACP, affirmé que l’’auto-prise en charge des épouses des militaires et des policiers constitue le  cheval de bataille de sa structure..

Pour Mme Walaka qui encadre 5000 femmes issues des camps militaires, l’auto-prise en charge de celles-ci, est le fruit des cotisations des membres de l’AFEDC.

« Nous avons créé des pools pour chaque camp et les chefs des pools ramènent les rapports des activités ainsi que les cotisations mensuelles des membres lors de l’assemblée générale.

Et c’est sur base de ces cotisations que mon association s’autofinance et arrive à assister les veuves des militaires et des policiers », a-t-elle dit.

Mme Walaka a, à cet effet, plaidé pour un partenariat sincère avec d’autres organismes pour soutenir les actions de  l’AFEDC  en faveur des femmes des militaires et des policiers, avant de solliciter de la part des partenaires techniques et financiers, des formations pour le renforcement des capacités de ces femmes en alphabétisation,  en micro finance et en leadership.

La présidente de l’AFEDC a enfin émis le vœu de voir les autorités du pays relancer au sein de différents camps, des foyers, des centres de formation pour filles et garçons comme ce fut auparavant. Car, le manque d’instruction est l’une des causes qui poussent les filles à se livrer à la prostitution et les garçons au banditisme, a-t-elle conclu. ACP/Zng/RN/Fmb/Thd/TKM