Muhindo Nzangi en phase d’application des résolutions des états généraux de l’ESU

0
181

Kinshasa, 06 oct.2021(ACP)-Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU), Muhindo Nzangi a entamé la phase d’application des résolutions des états généraux de l’ESU, tenus du 06 au 14 septembre 2021 à Lubumbashi, a rapporté mercredi à l’ACP, le cabinet du ministre.

Selon la source, les premières décisions fortes  du ministre  sur la mise en œuvre  desdites résolutions sont la fermeture des facultés de médecine non viables, sur toute l’étendue du territoire national, ainsi que celle des  extensions de l’Université du CEPROMAD(UNIC)et l’interdiction  au Centre interdisciplinaire du développement  de l’éducation permanente(CIDEP)  à organiser les enseignements classiques .

Il a été également recommandé au ministre de l’ESU de consolider la mission de l’Agence nationale d’Assurance-qualité de l’Enseignement supérieur et universitaire (ANAQ-ESU) par le renforcement de sa structure et de ses compétences,  pour garantir le rendement des établissements non viables et réaffecter les étudiants et le personnel après évaluation.

Il  lui a été demandé, en outre, d’instaurer et formaliser un contrat de performance entre le ministère de tutelle et le comité de gestion des Etablissements, d’évaluer le comité de gestion sur base de ce contrat de performance, de nommer les membres de comité de gestion en respectant le profil et de faciliter la levée des fonds par les Etablissements de l’ESU.

Le ministre de l’ESU, au regard de ces résolutions,  devra organiser le cadre juridique de fonctionnement des conférences de chefs d’établissement , réhabiliter et renforcer les capacités organisationnelles des Presses universitaires  du Congo et supprimer les quotités prélevées sur les frais académiques et  la prime dite locale , une fois le niveau de barème revalorisé  et appliqué.

Mécanisation de  nouveaux docteurs à thèse

Par ailleurs, le ministre de l’ESU a annoncé la mécanisation, au mois d’octobre 2021 en cours, de 300 docteurs à thèse, nommés professeurs associés.

Le ministre a salué l’implication du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  dans cet élan de mécanisation du personnel de son secteur.

L’une des résolutions de ces états généraux  au Parlement et au gouvernement, était de remonter le budget de l’éducation à la valeur de la recherche et de l’enseignement, pour un pays qui se veut émergent. 329 résolutions ont été prises lors de ces états généraux, rappelle-t-on. ACP/