Enquête de la délégation du gouvernement provincial du Tanganyika sur la pollution de l’eau de la REGIDESO à Moba

0
107

Kalemie, 08 octobre 2021 (ACP).- Une délégation du gouvernement provincial du Tanganyika conduite par Dieudonné Kamona Yumba, ministre   provincial de l’intérieur et sécurité,  John Bangu Kabulo, ministre provincial des mines et energie, dépêchée par le gouverneur intérimaire Samba Kayabala Moni,a effectué pendant quarante-huit heures une mission d’enquête à la rivière Mangoma polluée située à 30 km de Moba centre d’où la REGIDESO   capate de l’eau et suite qui est traitée  par son usine au quartier Moba – Kirungu, distribuée à la population.

 La délégation du gouvernement provincial du Tanganyika qui a séjourné dans ce territoire,indique d’avoir repondu aux cris d’alerte de la société civile   locale de Moba et du comité de la jeunesse de ce territoire, parvenus au gouverneur Samba Kayabala Moni, sur les violons qui ne s’accordent pas entre les précités le centre de la REGIDESO à Moba,de suite de l’eau distribuée à la population qui a changé depuis un certain temps sa couleur, devenue impropre à la consommation suite  au comportement des creuseurs artisanaux des minerais qui polluent  la rivière Mangoma et autres petites sources qui se jettent dans Mangoma.

 Le ministre Kamona Yumba et sa suite a, pendant son séjour, visité à 30 km accompagné de la société civile de Moba, le comité territorial de la jeunesse ainsi que les cadres de la REGIDESO le centre de capatage de l’eau de la rivière Mangoma, et aussi l’entreprise Murumbi Mineral qui commence à son tour à s’installer aux environs de ce centre de capatage de l’eau de la REGIDESO à Moba pour envisager le démarrage des activités d’exploitation des minerais comme les creuseurs artisanaux pollueurs de  la rivière Mangoma.

L’autorité provinciale du Tanganyika, suite au  aux inquiétudes formulées par la population de Moba, consommatrice de l’eau propre produite par l’usine de traitement de la  REGIDESO, ne va pas abandonner tous ses administrés dans ce territoire être malmenés face à la pollution de la rivière Mangoma, a dit le ministre provincial Kamona Yumba .

D’améliorer les infrastructures de son usine de traitement d’eau de la contrée, qui est devenue archaïque, vétuste, et peu équipée des machines modernes. ACP/Kayu/FMB/NKV/SBG