Séminaire à l’UNIKIN sur l’intervention criminologique

0
407

Kinshasa, 11 octobre 2021 (ACP).- Le secrétaire général à la recherche à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), Antoine Tshimpi et le directeur de l’Ecole de criminologie à l’UNIKIN, Raoul Kienge-Kienge Intudi, ont procédé samedi au sein de cette Ecole, à la remise des certificats aux participants au séminaire d’intervention criminologique.

Ces participants qui sont des juges, des avocats, des scientifiques et des acteurs sociaux, ont suivi du 17 juillet au 30 septembre 2021 ce séminaire d’intervention criminologique, organisé par le Centre de criminologie et de pathologie sociale (CCPS) rattaché à l’Ecole de criminologie de l’UNIKIN.

Les cinq modules développés à l’issue de cette formation, ont porté sur « les notions et principes de l’intervention criminologique », « intervention auprès des jeunes impliqués dans la violence urbaine », « intervention auprès des enfants en situation de rue, des filles vulnérables et des personnes détenues ».

Le Pr Antoine Tshimpi a salué le dynamisme de recherche trouvé au sein de cette Ecole de troisième cycle qui accomplie bien les missions assignées à l’université dans une trilogie renversée lors des états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) : la recherche, l’enseignement et le service à rendre à la communauté.

Il a promis l’accompagnement du comité de gestion, dirigé par le Pr Jean-Marie Kayembe pour la promotion de cette école doctorale. Le Pr Raoul Kienge-Kienge a indiqué l’Ecole de criminologie de l’UNIKIN a été créée par l’arrêté ministériel en 2018.

Les cours sont organisés en système éducatif de Licence-Master –Doctorat (LMD) pour former les apprenants et doctorants correspondant aux standards internationaux avec un corps professoral composé des professeurs des universités congolaises et étrangères.

Le directeur de l’Ecole de criminologie de l’UNIKIN, a annoncé la tenue d’un prochain séminaire d’intervention criminologique de ce mois d’octobre au décembre 2021, soulignant la nécessité de prendre en compte dans cette recherche la dimension de la lutte contre la COVID-19.

Il a salué le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi pour la création dans les universités congolaises, d’un poste de secrétariat général chargé de la recherche prouvant cette détermination booster la recherche vers les standards internationaux avant de remettre au Pr Tshimpi deux exemplaires de l’ouvrage qu’il a rédigé avec le Pr Sara Liwerant , intitulé « Puzzle de sorties de violence urbaine à Kinshasa(RDC) ».

Les représentants des apprenants de 3ème cycle et des participants au séminaire d’intervention criminologique, ont apprécié ce programme de renforcement des capacités des intervenants sociaux et d’autres praticiens du droit. ACP/ Kayu/ RN/MNI/SGB/KMT