Commémoration à Monkoto de la disparition du prophète Simon Kimbangu

0
71

Kinshasa, 13 octobre (ACP). – Les fidèles Kimbanguistes de Monkoto dans la commune de Ngiri-Ngiri ont commémoré mardi,  la disparition du prophète Simon Kimbangu, envoyé spécial de Jésus Christ sur la terre.

Le conseiller du chef spirituel, le révérend Edouard  Bena Nsilu, qui a retracé  l’histoire de la vie du prophète Simon Kimbangu, a fait savoir qu’il a été condamné à la peine capitale commuée à la prison à perpétuité par les colons belges par rapport à ses enseignements.

Outre les miracles et la guérison de 17.892 malades qu’il a opérées, la bonne nouvelle qu’il a annoncée au peuple,  ainsi que la libération des opprimés, le prophète Simon Kimbangu a prophétisé que l’homme noir deviendra blanc.

Incarcéré à la prison de la Kasapa à  Elisabethville (Lubumbashi), au Katanga, Simon Kimbangu  a vécu ensemble dans cette prison avec Papa Mpadi et certains de ces acolytes.

Né le 12 septembre 1887 à Nkamba  dans la province du Kongo-Central, le prophète Simon Kimbangu est décédé le 12 octobre à la prison de la Kasapa, à Lubumbashi au Katanga,    après une longue détention d’une trentaine d’années.

Son action est considérée comme une lutte vers la liberté de l’homme Africain en général et du Congolais en particulier. Pour les fidèles Kimbanguistes,  la mort de Simon Kimbangu est précieuse pour eux. Il avait prédit que l’église kimbanguiste  sera forte et crédible.

Hommage au chef spirituel adjoint de l’église kimbanguiste du congo

Les fidèles de l’église kimbanguiste ont  rendu hommage chef spirituel adjoint de l’église kimbanguiste du congo, Dieudonné Kisolokele Ntoto, décédé le 1er octobre 2021 à Kinshasa, à l’âge de 68 ans.

Troisième fils de Charles Kisolokele, ancien ministre et petit-fils du prophète Simon Kimbangu fondateur de l’église Kimbanguiste, Dieudonné Kisolokele Ntoto est né le 9 juillet 1953 à Tshela.

Le 26 août 2021, il est devenu chef spirituel adjoint, résidant à Brazzaville depuis le 21 novembre 2003 jusqu’à sa mort.

Dieudonné Kisolokele Ntoto croyait à la réunification de l’église Kimbanguiste tout en sacrifiant sa famille à l’œuvre de son grand père Simon Kimbanguiste.

Pour sa part, son frère José Kisolokele, chef spirituel adjoint et petit fils de Simon Kimbangu a remercié  les personnes  venues des différents pays pour partager leur douleur.

Il a particulièrement remercié, les Présidents Félix Tshisekedi, Denis Sassou Nguesso, et Joao Lorenzo pour leur assistance. Il a remercié tous les fidèles d’avoir témoigné leur amour. « Que l’illustre disparu puisse être intercédé auprès de son grand père pour que l’Eglise soit unie »,  a-t-il dit.  Il a été  inhumé à Kinimi à Kasangulu. ACP/