Le peuple congolais appelé  à se rallier derrière les institutions de la RDC pour l’avènement d’une paix durable

0
85

Kinshasa, 13 oct. 2021(ACP).-  Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC, chargé de la Protection et des opérations, Khassim Diagne,a appelé, mercredi ,à Kinshasa, le peuple congolais à se rallier derrière toutes les institutions de la République pour l’avènement d’une paix durable en RDC, au cours d’une conférence de presse de l’ONU.

Dans ce cadre, Kassim Diagne a fait valoir la décision  »souveraine » prise par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de mettre en place l’état de siège, sur une partie du territoire congolais.

Il a appelé au respect de cette décision avant de déplorer  les tueries et exactions diverses et quotidiennes dont sont victimes les populations de cette partie de la RDC de la part des groupes armés.

Arrivé en RDC en mars 2021, après sa nomination par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterrès, Khassim Diagne a insisté que les opérations menées notamment  dans  l’Est du pays sont conçues, planifiées et coordonnées conjointement avec les Forces armées de la RDC (FARDC), conformément au mandat de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) décidé par le conseil de sécurité de l’ONU, suivant le  chapitre 7 de la Charte de l’ONU.

Le  sénégalais Khassim Diagne a également fait savoir, au cours de cette conférence de presse de l’ONU que les conflits ne peuvent pas être résolus seulement par la force mais en « tendant la main à la population à travers le programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire » (DDRCS).

La MONUSCO offre son soutien autant que possible au gouvernement, malgré les difficultés « immenses » sur le terrain, au regard de la guerre asymétrique que les ADF et autres groupes armés imposent aux FARDC.

La MONUSCO face aux défis du moment

En réponse à une question sur la réforme du secteur de la sécurité dont l’appui de la communauté internationale avait été confié à la MONUSCO, Khassim Diagne a relevé que face aux défis du moment, la MONUSCO apporte son soutien de différentes manières aux FARDC, au plan des transports, alimentaire et même sanitaire.

« Les attaques sont regrettables surtout pour les populations mais nous allons nous investir dans le cadre de la protection civile », a souligné le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC.

En ce qui concerne les opérations militaires, elles ne concernent pas seulement le Nord-Kivu et l’Ituri mais elles  se tournent vers le Sud-Kivu. Pendant beaucoup de temps, il n’y a pas eu d’opérations offensives de la MONUSCO en soutien aux FARDC, ce qui explique les attaques contre la Force Onusienne par les  » sinistres » éléments des groupes armés.

Cependant, le chef des opérations de la MONUSCO a invité les Congolais à bannir les discours de haine. « Il est intolérable que les discours de haine continuent, ils sont condamnables sur le plan international », a-t-il conclu. ACP/