L’entraîneur Daoula Lopembe se dit déçu et satisfait après le nul (2-2) de Maniema Union contre Renaissance à la LINAFOOT.

0
69

Kinshasa, 13 octobre 2021 (ACP).-  L’entraîneur de l’AS Maniema Union de Kindu    s’est dit  déçu et satisfait, à la fois, après le nul (2-2) réalisé par son équipe contre Renaissance du Congo, mardi, au stade des Martyrs de la Pentecôte, en match  de la 10ème journée du 27ème championnat de  la Ligue nationale de football (LINAFOOT).

 « Aujourd’hui, il y avait de la place pour faire quelque chose de positif. Mais, nous avons a été cueilli à froid par ce but qui nous a quelque peu perturbé. Mais, nous sommes quand même revenus dans le match après le but égalisateur.

 Dans la foulée, nous avons encaissé le 2ème but. Nous avons essayé de réajuster le tir par rapport au dispositif sur le terrain et par rapport aux joueurs qui étaient sur le banc. Une fois de plus, nous sommes revenus sur le match. Au regard de tout cela, nous estimons que c’est un scénario logique d’un match du championnat national d’autant plus que Renaissance n’est pas un bébé dans cette cour. En soi, nous ne sommes pas satisfaits autant que nous ne sommes pas non plus déçus, si bien que nous sommes restés sur notre soif.

 Il y a certainement des leçons à tirer de cette rencontre, surtout que Maniema Union sera le week-end prochain face à un gros morçeau qu’est Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud. Ce qui nous oblige à être organisés à 60 ou 70%, surtout au milieu de terrain pour bien affronter ce club sud-africain », a conclu Daoula Lopembe en guise de regard à postériori sur ce match nul.

José Mundele, coach adjoint de Renaissance : « Nous avons fait les frais de la jeunesse des joueurs »

 « C’est à la suite du relâchement des joueurs que Renaissance a concédé ce 2ème but. C’est n’est que normal du fait que l’adversaire s’appelle Maniema Union engagé à la ligue des champions de la CAF et que Renaissance est en pleine réforme, synonyme de la reconstruction. C’est la 2ème fois que les joueurs sont auteurs d’une telle erreur après celle commise face à l’Etoile du Kivu de Bukavu (0-1). D’où l’obligation de travailler le mental des joueurs. Mais le plus important est que nous n’avons pas perdu contre Maniema Union du fait que les joueurs de Renaissance étaient réputés perdants sur papier avant le coup d’envoi. Mais, nous ne pouvons nous réjouir de ce nul, parce que nous étions à un pas de la victoire qui nous a échappé in extremis. Bref, c’est la maladresse de la jeunesse qui sous-entend l’apprentissage. Quoiqu’il en soit, nous devons encourager les joueurs pour qu’ils aillent de l’avant et grandissent en maturité parce nous avons mené pendant plus de 70 minutes », a déclaré José Mundele selon sa lecture de cette rencontre.

ACP/ODM/GGK/LYS/SGB