Simon Kimbangu Kiangani invite les Congolais à rester fermes dans le respect des lois de l’Éternel

0
127

Nkamba, 13 octobre 2021 (ACP).- Le chef spirituel et représentant légal de l’église kimbanguiste, Simon Kimbangu Kiangani a invité mercredi, les Congolais à rester fermes dans le respect des lois de l’Éternel afin d’être sauvés de la colère de l’Éternel, lors de la deuxième journée marquant le 70ème  anniversaire de la disparition physique de Simon Kimbangu et la naissance de l’actuel chef spirituel, à Nkamba, « Nouvelle Jérusalem ».

Dans son message à cette occasion, Simon Kimbangu Kiangani a demandé aux fidèles kimbanguistes, les anciens et les nouveaux baptisés à se revêtir du nouvel habit pour avoir le salut.

Il leur a également demandé de s’impliquer dans la construction de la ville sainte de Nkamba, « Nouvelle Jérusalem » afin d’accomplir la prophétie de Simon Kimbangu à 1921, disant « toutes les nations monteront ici à Nkamba pour glorifier le nom de l’Éternel ».

Simon Kimbangu Kiangani a exhorté les Congolais à changer de comportement, et hériter des valeurs de papa Simon Kimbangu comme modèle de leadership africain.

Cette deuxième journée a été marquée par la cérémonie de baptême. 505 personnes ont été baptisées, parmi lesquelles, le couple du catcheur Edingwe Moto na Ngenge qui est devenu officiellement chrétien kimbanguiste.

Bref historique de Simon Kimbangu Kiangani

Simon Kimbangu Kiangani est né le 12 octobre 1951 a Gombe Kinsuka, un village frontalier de Nkamba, où s’étaient réfugiés ses parents parce que durant prés de 40 ans, à dater de 1921  l’année de l’arrestation de Simon Kimbangu, les autorités colonialistes belges avaient interdit à la population habitant toute activité ou fréquentation de Nkamba. Sa naissance a coïncidé avec la mort à Lubumbashi de papa Simon Kimbangu.

Fils de Dialungana Kiangani Salomon, deuxième fils de Simon Kimbangu, le chef spirituel kimbanguiste a fait ses études primaires et secondaires normales. Se spécialisant en mécanique auto, Simon Kimbangu Kiangani a eu la chance de sillonner plusieurs provinces de la RDC, quelques territoires d’Angola et du Congo Brazzaville. Il a vécu notamment Bandundu, les 2 Kasai, Katanga, Kawungula, Brazzaville. Ce qui a fait de lui un véritable connaisseur de mode de vie des populations africaines.

Il a maitrisé certaines langues internes telles que Swahili, Tshiliba, Tshokwe et Kikongo. Un homme de vision, brave et entrepreneur, Simon Kimbangu Kiangani a remplacé son pere Dialungana à la tête de l’Eglise le 26 août 2001, soient 10 jours après la mort de Dialungana Kiangani Salomon, le deuxième chef spirituel de cette église.

Son avènement à la tête de l’Eglise n’est pas tombé comme un brin de chevet dans la soupe. Un jeune homme de moins de 50 ans a interrompu et abandonné sa vie professionnelle pour rester auprès de son Père jusqu’en 2001. C’est ainsi que son papa Dialungana l’utilisait pour l’épauler dans ses charges.  ACP/