Le ministre Congolais des Finances soutient la reprise graduelle de l’économie mondiale

0
141

Kinshasa 15 octobre 2021 (ACP).- Le ministre Congolais des Finances Nicolas Kazadi a indiqué qu’il soutient la reprise graduelle de l’économie mondiale afin de garantir les moyens de subsistance pour un avenir prospère, durable, inclusif ainsi que les efforts fournis par tous les pays dans le cadre de la lutte contre la COVID 19,  jeudi à Washington DC.

Selon le communiqué du ministère des Finances réussi vendredi à l’ACP, le ministre Nicolas Kazadi a fait cette déclaration lors de la réunion présidée par ministre italien de l’Economie et finances Daniele Franco.

Cette réunion, ajoute la source, organisée à Washington Dc en marge des assemblées annuelles du groupe de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire international (FMI) dans le cadre du G20.

Cette réunion était une occasion propice pour le ministre des Finances Nicolas Kazadi de faire entendre, au nom du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi  Tshilombo, président en exercice de l’Union Africaine,  la voix de toute l’Afrique en général et celle de la République démocratique du Congo en particulier.

L’argentier Congolais a relevé à l’attention de ses interlocuteurs le fait que beaucoup de pays restent exposés aux risques de la crise économique liée particulièrement à l’incertitude grandissante due aux nouvelles variantes de la COVID 19 et le faible accès aux vaccins sans oublier les risques relatifs aux pressions inflationnistes, et aux pics de taux d’intérêts et à la marge de manœuvre budgétaire limitée.

Le ministre des Finances sollicite le soutien multilatéral des pays membres du G20

 Le ministre des Finances a, par ailleurs, sollicité le soutien multilatéral tout azimut des pays membres du G20, en terme des ressources financières, d’investissements publics et privés, et le soutien à l’implémentation des réformes politiques audacieuses, en vue de placer l’économie mondiale sur le chemin d’une reprise résiliente.

Nicolas Kazadi a soutenu que la réponse à la reprise de l’économie est inéluctablement au centre des actions  des pays les moins développés citant notamment l’accès inéquitable aux vaccins et aux ressources financières y compris l’endettement élevé pour certains pays. Ces problèmes, a-t-il dit, constituent une obstruction à une véritable reprise économique pour ces pays à cause de leur vulnérabilité.

La réunion étant est une opportunité unique pour les membres du G20 pour développer des stratégies politiques appropriées sur base des messages adéquats sur la solidarité, le ministre des Finances a mis l’ accent sur le besoin pour les uns et les autres d’agir toute affaire cessante pour que les leaders qui prendront part au sommet de Rome prennent les bonnes décisions pour un avenir promoteur.

Il a souhaité, par ailleurs, tout le monde puisse mettre en œuvre pour maitriser la situation du Corona virus. Pour y parvenir avec succès, a ajouté le ministre, le G20 doit en premier lieu augmenter la fourniture vaccinale et en second lieu reconnaître que la stabilité financière demeure la question clef pour booster une reprise économique plus durable.

Le ministre Kazadi a, en outre, rassuré ses interlocuteurs que l’union africaine reste ouverte pour la mise en œuvre de la feuille de route pour l’amélioration des paiements frontaliers en combattant le financement du terrorisme afin de renforcer la transparence. Il a, dans ce cadre, remercié tous les membres du G20 pour leur engagement historique sur les deux piliers liés à la réallocation des profits des entreprises multilatérales  et l’impôt minimum mondial efficace. Kayu/SGB/NNG/Nig/KMT