Les journalistes et les militaires engagés pour combattre le recrutement et l’utilisation des enfants comme soldats

0
116

Kinshasa 15 oct. 2021 (ACP).-  Les journalistes et militaires congolais se sont résolus de travailler main  dans la  main pour prévenir et sensibiliser la population dans le recrutement et l’utilisation des enfants dans les forces et groupes armés en RDC ainsi que pour promouvoir les relations de confiance entre les militaires et les journalistes.

Cet engagement a été pris vendredi à Kinshasa, lors de la clôture de l’atelier de formation sur le guide d’éthique et de pratiques journalistiques pour les reportages sur le recrutement et l’utilisation d’enfants comme soldats,  organisé par le Service d’Education Civique Patriotique et d’Action Sociales (SECAS), l’Institut Dallaire pour les enfants, la Paix et la sécurité ainsi que Journalistes Pour les Droits Humains (JHR- RDC).

Les participants à travers  six modules ont appris que les deux composantes ( journalistes et militaires) travaillent tous pour le bien de la population , par conséquent un climat de collaboration ,de confiance ,de sécurité ,de respect ainsi que la banalisation des conflits entre ces derniers sont leurs clés de réussite pour combattre les conflits qui les divisent.

Les médias et les forces de sécurité ont donc l’obligation de  fonctionner en  «opposition amicale» car la collaboration entre ces derniers, demeure le meilleur comportement à adopter pour que  les enfants ne soient plus utilisés comme soldats.

Après cette formation, 12 journalistes de deux secteurs dont 7 femmes et six hommes ont eu la possibilité de postuler à la bourse lancée par JHR pour la production des reportages de qualité sur les droits humains en général  et les enfants en particulier.

Cette formation, rappelle-t-on,  s’inscrit dans le cadre du projet  » Canada-monde , la voix des femmes et des filles » qui vise à faire attendre la voix de la femme et de la jeune fille. ACP/Kayu/Nig