L’ONG « EPRODEFRUC » et ses alliés plaident pour le respect des droits de la femme rurale

0
125

Kinshasa 15 octobre 2021 (ACP). – L’ONG « Éveil pour la promotion et le développement de la femme rurale du Congo » (EPRODEFRUC) et ses alliées notamment l’ « Action contre les violations des droits des personnes vulnérables (ACVDP) », le « Collectif des ANE » et Le « RIOD », ont plaidé vendredi auprès du gouvernement congolais pour le respect des droits et du travail de la femme rurale en République démocratique du Congo (RDC).

La présidente de l’EPRODEFRUC, Véronique Finant l’a indiqué lors d’une réunion de finalisation de la note de plaidoyer, à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la femme rurale célébrée chaque 15 octobre de l’année.

Ces acteurs de la société civile ont interpellé le gouvernement congolais à améliorer les conditions de travail de ces femmes en mettant à leur disposition des outils nécessaires pour faciliter leur production, dans le cadre de ces échanges à l’issue desquels sortira un mémorandum.

Ils ont également souligné la nécessité de l’aménagement des routes de dessertes agricoles pour faciliter l’écoulement des produits agricoles vers les centres de consommation.

Pour les Nations-Unies dont l’ONG « EPRODEFRUC » est une émanation depuis 1997 en faveur des femmes rurales de la RDC, ces dernières constituent la clé d’un monde sans faim ni pauvreté.

L’ONU pense également que parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes est un ingrédient fondamental dans la lutte contre l’extrême pauvreté, la faim et la malnutrition, rappelle-t-on. ACP/Kayu/SGB/NNG/Nig/KMT/Cfm/RLN