L’autonomisation de la femme rurale : l’un des moyens pour combattre la pauvreté

0
143

Kinshasa, 16 Oct. 2021 (ACP).- Le coordonnateur du Réseau d’organisation de droits humains d’éducation civique d’inspiration chrétienne (RODHECIC), Paul Kabeya a indiqué, vendredi au cours d’une matinée d’échanges avec les femmes autochtones dans la commune de Kimbanseke, que l’autonomisation de la femme rurale est l’un des moyens pour combattre la pauvreté.

Kabeya qui s’exprimait dans le cadre de la journée internationale de la femme rurale célébrée le 15 octobre de chaque année, a souligné que l’ONU-Femme travaillera avec celles-ci afin d’éliminer les obstacles qu’elles rencontrent et de renforcer leurs compétences en tant que productrices, dirigeantes et entrepreneuses.

Le coordonnateur de ce Réseau a fait savoir que cette journée reconnait le rôle de la femme rurale, y compris celle d’autochtone, dans son développement agricole et rural.

« L’idée d’honorer les femmes rurales avec une journée spéciale a été présentée à la quatrième conférence mondiale sur les femmes à Beijing, en chine. D’où, il a été suggéré que le 15 octobre de chaque année, soit célébré comme une journée mondiale des femmes rurales », a précisé M. Kabeya.

 Mme Marie Kilo, femme autochtone et maraîchère de cette entité, a fait remarquer qu’en RDC, la majeure partie des femmes vivant en milieu rurale sont analphabètes, ne savent ni lire et ni écrire ce qui constitue un handicap réel pour leur épanouissement.

Une question lui est venue à la tête pour trouver des solutions face à cette situation : « Que faire pour promouvoir l’alphabétisation chez la femme rurale de l’autochtone ? » Or le monde entier reconnait l’importance de ces dernières dans le renforcement du développement agricole et rurale.

Le thème national de la journée mondiale de la femme rurale « Autonomisation des femmes et filles rurales : défis et résilience au changement climatique et à la Covid-19 », bien qu’elle soir à la veille de la journée mondiale de l’alimentation célébrée le 16 octobre de chaque année dont l’objectif vise à renforcer la sécurité des productions alimentaires des femmes rurales, rappelle-t-on. ACP/Zng/Cfm/Tkm/Lys