Présentation d’une approche novatrice de lutte contre les VSBG au Nord-Kivu

0
200

Goma, 16 Octobre 2021(ACP).- Les parties prenantes à l’atelier d’échange et de réflexion organisée en marge de la journée internationale dédiée à la femme et la fille rurales, ont été informées sur le projet Empowered to Protect, une innovation qui a fait ses preuves dans la lutte contre les violences basées sur le genre (VSBG) sous plusieurs cieux grâce à ses deux approches combinées : le manuel E2P pack et le bracelet INVI.

Les présentateurs se sont ainsi succédé pour expliquer à l’assistance le bienfondé de la stratégie de prévention à court et à long terme. Le Bracelet en soit, est un outil d’autodéfense adapté au contexte humanitaire et de développement inscrit dans le cadre de l’approche Empowered 2 Protect. Ceci constitue un moyen non violent d’autoprotection pour la personne victime d’une menace d’une violence sexuelle, car il joue un rôle dissuasif en baissant les velléités du délinquant. Inventé par un penseur hollandais, le bracelet Invi, une fois dégoupillé, repend une odeur nauséabonde déclenchant l’émotion de dégout et ainsi décourager l’intention du bourreau.

Au sein de l’ONGI « Help Child », il est retenu qu’il ne faut pas négliger les problématiques SGBV dans tous les programmes d’interventions d’où la nécessité d’entreprendre des actions pour le changement de comportement du partenaire intime et de la communauté.

A travers le projet “Empowered to Protect”, des séances communautaires pour hommes et femmes sont organisées afin de s’attaquer aux causes profondes de la VSBG partant de l’expérience étendue de Help a Child en matière de changement communautaire ascendant.

Ce projet vise à s’attaquer aux causes profondes de la violence sexuelle et sexiste dans la communauté et de la violence entre partenaires intimes et comprend l’inégalité des genres, les normes de genre néfastes et les abus de pouvoir.

Signalons que le projet E2P est financé dans le cadre de fonds de l’innovation par le Dutch Relief Alliance (DRA).

Les participants à l’exposé de ce jour ont beaucoup apprécié cette innovation en matière de lutte contre les violences sexuelles et violences basées sur le genre avant de formuler certaines recommandations visant notamment à étendre l’approche, la sécurité de la victime vis-à-vis du bourreau, etc. A cette occasion, le vœu a été émis pour qu’une réflexion particulière soit menée afin de soutenir toutes les actions les femmes se trouvant dans les milieux ruraux à travers toute la chaine de la production surtout en mettant le monde paysan en contact avec le marché intéressant.

Pour rappel, cette année, la journée internationale de la femme rurale a été commémorée au niveau mondial sous le thème « Renforcement de la résilience des femmes et filles en milieu rural face à la crise climatique ». En République démocratique du Congo, cette journée a pour thème national « Autonomisation des femmes et filles rurales : défis et résilience au changement climatique et à la Covid-19 ». ACP/Cfm/Sgb/Tkm/Lys