Plaidoyer pour l’accompagnement du PNRST par les pouvoirs publics

0
102

Kinshasa, 17 octobre 2021 (ACP).- Le député national Moussa Kalema Sangolo Zaku a plaidé, dans une correspondance reçue le weekend à l’ACP, pour la protection et l’accompagnement, par les  pouvoirs publics, du Programme national de recherche   spatiale et technologique (PNRST), «une structure spécialisée  d’une importance hautement stratégique et sécuritaire pour la  RDC». 

Ce programme dont le projet phare consiste à doter la RDC de son propre satellite, s’emploie à matérialiser la vision du numérique prônée  par le Chef de l’État, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, souligne la correspondance.

Aussi, s’appuyant sur un plaidoyer fait dans ce sens en son temps  par 130 de ses  collègues députés nationaux, Moussa Kalema Sangolo Zaku sollicite une implication personnelle du Président de la République pour un  accompagnement du PNRST par les pouvoirs publics aux plans administratif et financier par le décaissement des fonds alloués à cette structure.

Il sollicite en outre la protection du coordonnateur du PNRST, docteur Blaise Wamba Yetshi, au regard des convoitises que pourrait susciter la réussite d’un tel programme.

Le PNRST est une structure hautement stratégique pour la RDC avec pour projet pilote le tout premier satellite congolais.

Une fois placé sur orbite, ce satellite propre à la RDC serait en même non seulement de booster le développement du pays grâce à des recettes budgétaires additionnelles impressionnantes mais également de permettre une meilleure surveillance des frontières nationales ainsi qu’une meilleure connaissance des ressources naturelles de ce pays.

Le PNRST a déjà produit, dans ses laboratoires, un prototype expérimental du satellite congolais qui avait permis, au point fixe, de balayer plus ou moins cent kilomètres avec un rayon de visibilité d’environ 1,5 mètres, rappelle-t-on. ACP/C.L/Awa