Plaidoyer pour le renforcement des capacités des députés et sénateurs en évaluation législative

0
173

Kinshasa, 18 octobre 2021(ACP).-Le conseiller au bureau d’études du Sénat en RDC et chercheur, Germain Mbav Yav, a plaidé, samedi, pour le renforcement des capacités des députés nationaux et sénateurs en vue de se familiariser aux méthodes et techniques appropriées d’évaluation législative, dans un entretien accordé à l’ACP.

Germain Mbav Yav  a exprimé le vœu de voir les sénateurs et députés nationaux de se familiariser avec l’évaluation législative à l’instar de celle amplifiée par l’Organisation de coopération et de développement économique (l’OCDE) et le Centre d’études, de technique et d‘évaluation législative (CETEL) de l’université de Genève.

Il a estimé que le renforcement des capacités des députés et sénateurs, devra passer par leur sensibilisation à l’évaluation législative. Germain Mbav Yav a préconisé la professionnalisation de l’évaluation au parlement de la RDC à travers l’érection des instances ou des services parlementaires d’évaluation en termes de centres de compétences ou d’accompagnement des élus.

Soucieux de la consolidation de  la culture dévaluation  dans le chef des élus en RDC, il a recommandé également, aux élus congolais de s’adhérer dans des réseaux parlementaires régionaux comme le réseau des parlementaires africains pour l’évaluation du développement (APNODE).

Selon le chercheur congolais, l ‘Assemblée nationale et le Sénat  ont, depuis l’actuelle législature, consacrée l’évaluation des lois, des politiques publiques et des recommandations dans leurs  règlements intérieurs respectifs.

« Cette nouvelle mission n’est pas comprise par la plupart des élus à l’exception d’une infime partie d’entr’eux, une lacune, qui n’est pas l’apanage des seuls Congolais. Elle est constatée dans plusieurs milieux du monde, même dans les parlements des pays de vieille démocratie », a-t-il expliqué.

Dans une table ronde que le réseau APNODE dont le siège est à Abidjan, a organisée le 4 juin 2021, par visioconférence, dans le cadre de la semaine d’évaluation globale 2021 sous le thème : « Le rôle des parlementaires dans le relèvement de l’Afrique après la Covid-19 », Germain Mbav Yav avait invité les députés africains d’utiliser les vacances parlementaires pour expliquer aux électeurs les problèmes émergeants qui les concernent. Parmi ces problèmes,  il avait cité notamment, le partenariat pour accélérer les tests contre la Covid-19 ou encore  l’accord de libre échange continental africain. ACP/Kayu/NR/MNI/SBG