38 membres du CIDH outillés à Kinshasa sur le suivi de la mise en œuvre l’EPU de l’ONU

0
272

Kinshasa, 18 octobre 2021 (ACP).- L’ONG suisse « UPR. Info », en partenariat avec le Centre Carter, le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) et la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), a outillé,  du 14 au 15 octobre 2021, les membres du comité interministériel des droits de l’homme (CIDH) sur le processus de la mise en œuvre des recommandations du 3ème cycle de l’Examen périodique universel (EPU) du conseil des droits de l’homme des Nations unies, lors d’un atelier au siège du Centre Carter à Kinshasa.

Dans son mot de clôture,  la directrice exécutive de l’UPR.Info, Monamudi Mbikay, a affirmé que les 38 membres de la CIDH ont été dotés des capacités susceptibles de les amener à  évaluer le niveau de la mise en œuvre des recommandations de l’Epuça, définir une feuille de route contenant les indicateurs des résultats et à élaborer un rapport à mi-parcours.

Cette formation permettra à la RDC, d’améliorer la situation générale des droits de l’homme, a-t-elle dit, avant de souligner que plusieurs actions ont été réalisées par le gouvernement congolais dans la mise en œuvre de 239 recommandations de l’EPU acceptées par la RDC au cours du 3ème cycle tenu à Genève en Suisse en 2019. Ces efforts de l’exécutif national qui ont été salués par la directrice exécutive de l’UPR.Info, indique-t-on.

« C’est une manière de faire l’évaluation à mi-parcours sur les avancées en rapport avec ces recommandations dans la mesure où le 4ème cycle de l’EPU interviendra en novembre 2024 », a soutenu Monamudi Mbikay.

L’Examen périodique universel du conseil des droits de  l’homme des Nations-Unies est un processus à travers lequel les états membres de l’ONU examinent le niveau de la mise en œuvre effective des différentes recommandations liées entre autres, aux droits humains, aux droits des femmes et jeunes filles, aux objectifs du développement durable, rappelle-t-on. ACP/