Appel à mettre fin à la justice populaire envers les femmes dites sorcières

0
298

Kin, 19 octobre 2021 (ACP).- Plus de 37 femmes ont été victimes ces trois derniers mois, de justice populaire dans les provinces du Sud-Kivu, Kinshasa, Ituri et dans le Congo central, a relevé un rapport publié ce weekend par le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) et dont une copie est parvenue mardi à l’ACP.

Selon ce rapport, les femmes accusées de sorcellerie sont régulièrement victimes des tueries et certaines sont même brulées vives par la communauté.

Cette situation est devenue alarmante car elle affecte toutes les provinces du pays. Pire, les rares victimes qui échappent au lynchage sont chassées même de leurs habitations et ne savent à quel saint se vouer, indique la source

Ce rapport demande aux autorités nationales de punir les coupables et d’assurer la sécurité de toutes les victimes sans distinction.

 Notons que le CAFCO prévoit organiser des rencontres de sensibilisation   sur le danger de cette pratique.  Les victimes, les représentants de la communauté, les médias, les autorités coutumières, religieuses, politiques et judiciaires y seront conviées. ‘’Il est temps que   la population arrête de se rendre justice. Cela va largement contribuer au rétablissement de la cohésion sociale et au développement de la communauté.’’   ACP/