Les cadres et agents des services d’assiettes de la province du Kwango outillés

0
103

Kenge, 21 octobre 2021 (ACP).- Les cadres et agents des services d’assiettes de la province du Kwango ont été outillés mercredi, à Kenge, sur « la fiscalité et la bonne gouvernance, moteur du développement », afin de combattre l’ignorance et de pourvoir au développement de la province et des Entités Territoriales Décentralisées (ETD). Cette formation avait été appuyée par l’ONG GRATEC-CONGO avait deux intervenants.

L’expert en fiscalité, Christopher Nzuzi, qui a parlé de la décentralisation, de la fiscalité et de la nomenclature des impôts, droits et redevances, a souligné que la décentralisation est un mode de gestion par lequel l’État central transfère une partie de ses pouvoirs, compétences et responsabilités aux provinces et aux ETD afin de rapprocher les gouvernés des gouvernants.

Pour Christopher Nzusi qui a affirmé que la fiscalité et la bonne gouvernance contribuent efficacement au développement de la province a expliqué la fiscalité comme le panier de l’État tandis que la nomenclature n’est qu’un répertoire des impôts qui relèvent de la loi.

Par ailleurs, il a indiqué qu’en province, on utilise la nomenclature reprise dans l’ordonnance loi n° 18/004 du 13/03/2018 fixant la nomenclature des impôts, taxes et redevances en provinces et ETD ainsi que leur modalité, soulignant qu’il y a 236 actes générateurs des recettes subdivisées en recettes fiscales dont 5 impôts et une taxe spéciale de circulation routière ainsi que 230 recettes non fiscales.

Parmi les cinq impôts figure notamment l’Impôt sur le Revenu Locatif (IRL), l’impôt sur le véhicule, l’impôt sur la superficie foncière (IF), l’impôt sur la concession minière et l’impôt sur le personnel minimum.

Il a expliqué que toutes ces recettes doivent passer par quatre opérations dont la constatation, la taxation, l’ordonnancement et le recouvrement.

Pour sa part, le C.T Hervé Tsudi qui a abordé la bonne gouvernance l’a définie comme la bonne manière de gérer, ajoutant que la bonne gouvernance est la prise en charge des vues et aspirations d’un peuple par ses dirigeants.

Quant aux aspects liés à la bonne gouvernance, il a conseillé pour un régime démocratique qui est le mieux pour la bonne gouvernance, la manière dont l’autorité est exercée dans la manière de gérer les ressources naturelles.

Pour Hervé Tsudi, la bonne gouvernance a pour principes la transparence, l’évaluation, l’information, la responsabilité, la redevabilité qui doivent être de mise. Il a invité les autorités et les chefs de services d’assiettes à cultiver la bonne gouvernance en rendant compte à la population.

ACP/RNL/Fmb/NKV/MNI/TKM/SGB/KMT/NMM