L’agronome Brigitte Mpambu déconseille l’utilisation des légumes et des fruits pourris appelés  » Bilemba »

0
152

Kinshasa, 22 octobre 2021(ACP).- L’agronome du service national de l’horticulture urbaine et périurbaine (SENAHUP), Mme Brigitte Mpambu Mutoto déconseille aux femmes en général et en particulier aux femmes de Kinshasa œuvrant dans les restaurants de fortune appelées communément « Malewa », l’utilisation des légumes et fruits pourris dénommés  » Bilemba », notamment  la tomate, le piment, l’oignon et le poireau qui constituent l’une des causes du cancer.

Elle l’a dit vendredi à Kinshasa au cours d’un entretien avec l’ACP. Elle a fait savoir que l’apparition des moisissures est inévitable pour tout aliment exposé à l’air libre au bout d’un certain temps. La contamination s’effectue pendant la récolte et le stockage. Les moisissures sont des champignons microscopiques de couleur verdâtre ou blanchâtre qui se développent grâce à l’humidité. Lorsque la moisissure se développe de façon accélérée, elle peut entraîner des problèmes de santé.

En plus,  même dans l’industrie agro-alimentaire le problème principal est que le traitement thermique ou aux antifongiques élimine les moisissures, mais pas les mycotines qui sont des toxines naturelles produites par certaines moisissures appelées champignons. Les mycotines peuvent avoir des effets nocifs immédiats comme l’intoxication aigüe, ou à long terme comme la déficience immunitaire ou le cancer.

  ACP/Kayu/RNL/OB/Cfm/Nig/SGB/TKM