L’Asbl « Message du Graal au Congo » dénonce l’injustice dont elle est victime

0
345

Kinshasa, 22 octobre 2021 (ACP).- Le président et représentant légal de l’Association sans but lucratif (Asbl) « Message du Graal au Congo », Innocent Nda-Ngye Mpia, a dénoncé vendredi à Kinshasa l’injustice dont lui, et cette Asbl, sont victimes dans un dossier judiciaire qui l’oppose à un groupe de dissidents qui ont spolié une concession lui appartenant et connue sous l’appellation de « Zamba ya Nda-Ngye », dans la commune de Ngaliema.

Il l’a dit au cours d’une conférence de presse qu’il a animée conjointement avec ses avocats,   Me Emery Tshisanda Ngalamulume et Me Sylvain Mutombo.

 Ils contestent un jugement rendu récemment par le Tribunal de grande instance de Kinshasa-Kalamu attribuant la concession querellée aux dissidents de « Message du Graal au Congo », malgré la présence dans le dossier de tous les documents officiels attestant son appartenance au représentant légal de cette Asbl. Ils ont ainsi décidé d’interjeter appel contre ce jugement à la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe où l’affaire sera bientôt fixée.

Nda-Ngye Mpia affirme avoir acquis régulièrement cette concession en 1965 et d’avoir décidé, en 1988, de donner le droit à l’Asbl « Message du Graal au Congo » de disposer, à des fins de recueillement, une partie de sa concession.

 Le président Nda-NgyeMpia avait été établi représentant légal de l’Asbl « Message du Graal au Congo » par l’ordonnance présidentielle  n°84-167 du 7 août 1984. Des problèmes comportementaux dans le chef de certains membres de l’Asbl, conduits par l’ancien vice-président, avaient secoué l’Association au cours des années 1990. Ce groupe est entré en rébellion en se ralliant à la dissidence internationale menée en Autriche. Il y a eu des sanctions contre l’ancien vice-président et l’ancien avocat conseil de l’Asbl, aujourd’hui à la tête des dissidents qui ont été exclus.

Nda-Ngye Mpia et ses avocats ont, en outre, annoncé que l’Asbl « Message du Graal au Congo» va, dans un proche avenir, adressé au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, un courrier comportant les noms de tous les magistrats impliqués dans ce dossier et qui ont vidé le principe de l’Etat de droit de toute sa substance.

Le représentant légal de l’Asbl « Message du Graal au Congo » est un économiste de formation qui a occupé de hautes fonctions dans ce pays. Il avait assumé l’intérim d’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba à la tête de l’Ecole nationale de droit et d’administration (ENDA), lorsque ce dernier fut appelé à des fonctions ministérielles. Il fut directeur de cabinet adjoint du Président Mobutu et ministre des Mines et Energie sous le règne de ce dernier, rappelle-t-on. ACP/