« Le village et l’avenir de l’Afrique noire »au centre du premier colloque interdisciplinaire de Ngandanjika

0
115

Ngandanjika, 22 octobre 2021 (ACP).- Les éditions Ditunga organisent du 28 au 30 octobre, en marge du 15ème anniversaire de l’ASBL Projet Ditunga, le premier colloque interdisciplinaire de Ngandanjika, territoire situé à plus de 90km à l’est de la ville de Mbujimayi, autour du thème central « le village et l’avenir de l’Afrique noire », avec la participation d’une vingtaine de professeurs d’universités venus des institutions de la RDC et de l’extérieur du pays.

Ce colloque, initié par le Pr Apollinaire Cibaka Cikongo, recteur de l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM) et président du comité organisateur, a pour objectifs, d’aider à redécouvrir et à comprendre la place du village dans l’imaginaire du collectif, la culture, l’histoire et la vie des peuples d’Afrique noire, dans l’organisation et le fonctionnement de l’Etat colonial et dans la mise en place du village planétaire.

Le 2ème objectif des assises consiste à identifier et évaluer les problèmes majeurs qui se posent au village africain, et qui sont à la base de la misère, des conflits ainsi que des exodes qui appauvrissent ou qui détruisent son tissu culturel, social, écologique et économique.

Il sera également question lors de colloque, de définir les voies et moyens de réhabilitation et de promotion du village africain comme espace d’opportunités et de créativité pour un avenir.

Parmi les intervenants, figurent le Pr Apollinaire Cibaka Cikongo, recteur de l’Université officielle de Mbuji-Mayi qui évoquera le sujet « aimer  et promouvoir le village. Quelques leçons de l’expérience de Projet ditunga », le Pr Dieudonné Kaluba Dibwa, président de la cour constitutionnelle qui développera «le statut juridique du village dans le Congo colonial et postcolonial. Problèmes politiques, conflits coutumiers et perspectives nouvelles ».

Le comité organisateur annonce également la présence à ce forum scientifique, de Pie Tshibanda wa Mwela Bujitu, penseur, psychologue et écrivain qui viendra de la Belgique pour parler sur « le complexe du villageois. Diagnostic et thérapie d’une maladie sociale ». La femme sera aussi représentée à ces assises, avec notamment le prof Joséphine Bitota, recteur de l’Université Notre Dame du Kasayi qui va développer le sujet « la femme au village hier et aujourd’hui. Les vrais problèmes face aux nouvelles idéologies ». ACP/Kayu/RN/OB