Les chefs des quartiers de Maluku appelés à cultiver un esprit managérial pour le développement de leurs entités respectives

0
104

Kinshasa, 22 octobre 2021 (ACP).- Le ministre provincial de l’Intérieur sécurité et justice, Didier Tenge te Litho, a invité, jeudi, les  chefs de 42 quartiers de la commune de Maluku, à  cultiver l’esprit managérial et à prendre des initiatives favorables au développement de leurs entités respectives, au cours d’une réunion de travail présidée à leur intention, en présence du bourgmestre de cette municipalité, Jaques Epiana, au quartier Mangengenge.

Didier Tenge te Litho les  a encouragé à travailler en étroite collaboration avec l’autorité municipale en vue d’une meilleure mise en œuvre de l’opération Kinshasa-Bopeto, telle que envisagée par le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka.

Il a aussi entretenu ses interlocuteurs sur les différents textes légaux notamment les lois, les décrets, les édits et les règlements en vigueur, liés  aux attributions de chaque agent public de l’État, en matière de protection de l’environnement, des  heures d’ouverture et de fermeture des débits de boissons,  ainsi  la lutte contre les nuisances sonores.

Tout en soulignant le devoir de chacun de garantir l’autorité de l’Etat dans sa juridiction, le ministre provincial de l’Intérieur, a aussi évoqué la nécessité d’impliquer leurs administrés aux efforts de changement des mentalités, aux travaux d’assainissement du milieu, au développement des entités administrative.

Il a, en outre, lancé un message d’interpellation des autorités coutumières locales, présents à cette rencontre,  à bien jouer leur rôle de protecteur des terres et surtout, à  privilégier à l’inverse des actions ne nature à favoriser la paix sociale, gage de  tout développement.

A leur tour, les chefs de 42 quartiers de la  commune Maluku ont soumis au ministre provincial de l’Intérieur,  sécurité et justice, leurs difficultés, notamment  les  éloignements entre quartiers de près de  200 kilomètres, le manque de moyens de communication, l’insuffisance des postes de Police nationale congolaise (PNC), ainsi que le sous-développement général.

ACP/Kayu/RNL/OB/Cfm/Nig/SGB/TKM