Suivi de l’OVG à Goma : la société civile du Nord-Kivu satisfaite de la réponse du président de la République

0
89

Goma, 22 octobre 2021 (ACP).- Les acteurs de la société, membres de la thématique « Bonne gouvernance se sont dits satisfaits par rapport à la
réponse du Président de la République par rapport à la prévention des  risques liés au volcan Nyiragongo ainsi qu’au gaz méthane du lac Kivu dans une déclaration faite mercredi au centre de presse de l’UNPC  section du Nord-Kivu.

Selon cette structure de la société civile, après avoir reçu leurs propositions, le Président de la République a instruit le ministre ayant la Recherche scientifique dans ses attributions, de venir à sa rencontre pour une solution durable.

Les forces vives regroupées au sein de la sous-composantes Bonne Gouvernance », ont exprimé leur reconnaissance au ministre pour les importantes décisions prises tendant à faciliter le travail à l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG).

La société civile remercie le Président de la République pour avoir pris la décision de réduire le personnel de l’OVG en élaguant plus de 134 agents fictifs dont cette institution dont le personnel est passé de 351 a 217. « Le ministre a réduit sensiblement les agents de l’OVG de 351 à 217. On a élagué plusieurs agents fictifs. Il y’a le syndicat qui avait dénoncé qu’il y’avait plusieurs agents fictifs et pléthore des agents. Les éléments à notre disposition montrent qu’à l’OVG on a 50 chercheurs, 9 techniciens, les administratifs sont estimés 158 », a reconnu Etienne Kambale de la société civile qui dit attendre plus d’actions afin de nettoyer ce secteur.

Cet acteur de la société civile a dit attendre plus du ministre pour aller au-delà de 134 agents fictifs afin de les mettre à côté. « Nous avons besoin des experts qui doivent surveiller les volcans et sécuriser la population de la ville de Goma et ses environs » a plaidé Kambale. L’autre plaidoyer de la thématique « bonne gouvernance » était de son vœu de la création sur place à Goma d’une école de formation en volcanologie.

 Le ministre de la Recherche scientifique a rassuré à la thématique que les pourparlers seront maintenant en cours avec son collègue de l’enseignement supérieur et universitaire.

Pour rappel, en août 2021, des organisations de la société civile du Nord-Kivu de la thématique bonne gouvernance avaient adressé une lettre au Président de la République sollicitant son implication personnelle dans la gestion de l’OVG. Ces acteurs de la société civile dénonçaient notamment l’insuffisance des outils adaptés et modernes pour la surveillance, l’insuffisance des moyens financiers et l’hésitation de certains partenaires à appuyer l’OVG suite à la qualification mise en doute de certains agents. ACP/Kayu/RN/OB