La secrétaire nationale du PALU promet de mettre ses compétences au service de la nation congolaise

0
89

Kinshasa, 24 oct. 2021 (ACP).- La nouvelle secrétaire nationale en charge du développement social et des groupes vulnérables au Parti lumumbiste unifié (PALU/Gizenga), Chouchou Miankeba Nzuzi, a promis de mettre, à travers sa nouvelle fonction au sein ce parti politique, ses compétences au service de la nation.

La secrétaire Chouchou Miankeba jointe dimanche par téléphone par l’ACP, a déclaré qu’ il est naturel pour elle, de « faire entendre sa voix afin d’exprimer sa citoyenneté politique dans la continuation du combat mené par les défunts Patrice Eméry Lumumba et Antoine Gizenga ».

Pour Chouchou Miankeba, en l’élevant à ce niveau de responsabilité,  son parti politique a estimé que l’intégration de la femme dans la gestion de la chose publique constitue l’un des piliers du développement.

 «Le parti lumumbiste unifié est assimilé à un enfant né avec des dents, extrait du discours du secrétaire général et porte-parole de ce parti, Michel Lokola Elamba, lors de la sortie officielle du parti, le 16 octobre 2021 à la FIKIN. Cette nomination prouve que le PALU/Gizenga n’est ni un regroupement des vieillards, comme d’aucuns le pensent, ni un parti politique tribal», a-t-elle rappelé.

Le parti Lumumbiste unifié (PALU) a connu dernièrement une  scission en deux ailes : l’aile Makiashi et celle de Mayobo. Le Palu/Gizenga dont fait partie la secrétaire nationale, Chouchou Miankeba, constitue la troisième aile, présidée par Dorothée Gizenga, fille biologique de feu Patriarche Antoine Gizenga, rappelle-t-on.

Notes bibliographiques

Originaire de la province de Kongo Central, la nouvelle secrétaire en charge du développement social et des groupes vulnérables du PALU, Chouchou Miankeba Nzuzi, est née le 28 février 1979 à  Kinshasa. Elle est fille jumelle de Jean Miankeba  Zumina et d’Hélène  Mpungamanu. Elle est issue d’une famille 12 enfants dont elle est cadette.

Après ses humanités littéraires, section latin-philosophie, au Lycée Kabambare à Kinshasa, Chouchou Miankeba Nzuzi poursuivra ses études universitaires à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de communication ( IFASIC ) où elle obtiendra sa licence en édition.

Après ses universitaires, elle sera chargée de service commercial à la Radio télévision Sango malamu à Kinshasa, où elle évolue depuis plus d’une dizaine d’années. Elle y a assumé successivement les fonctions de directrice de programme à Boma, de journaliste reporter, présentatrice du journal parlé et d’un magazine de Santé publique et société.

Elle a égalemen, travaillé à l’ambassade d’Afrique du Sud pour le compte du Group 4 Securicor (G4S). Chouchou Miankeba Nzuzi était jusqu’à présent secrétaire du Comité des femmes au PALU. ACP/