Des conflits fonciers ont causé entre 2018 et 2021  10 cas d’assassinats et de meurtres dans le territoire de Bulungu au Kwilu

0
214

Kikwit, 25 octobre 2021 (ACP).- Des conflits fonciers ont causé dix cas d’assassinats et de meurtres dans le territoire de Bulungu, au Kwilu, pendant la période de 2018 à 2021, a annoncé à l’ACP M. Félix Lusiadi Ndako, administrateur du territoire adjoint chargé des questions politiques et administratives dans cette entité.

Selon cette autorité territoriale, les cas les plus récents sont notamment celui d’un corps sans vie d’un homme d’une trentaine d’années retrouvé dans un étang à Lukori, secteur kwilu kimbata territoire de bulungu.

Ce corps retrouvé jeudi est celui de M. Paul Ntwala qui était porté disparu au village pendant trois jours alors qu’il s’était rendu en forêt.

D’après les enquêtes de la police, l’infortuné Paul Ntwala retrouvé avec une corde au cou et des testicules gonflées serait assassiné avant d’être jeté dans l’étang loin de sa propre forêt.

La police a mis la main sur un suspect répondant au nom de Paulin Wete qui aurait prémédité cette mort à cause du conflit foncier trois jours avant sa mort.

Il y a trois semaines un autre corps celui de Luther Kangudi retrouvé dans une ferme au village Kimafu près de Bulungu.

Pour l’autorité territoriale, très souvent ces conflits opposent les non ayant droits aux ayant droits mais, c’est la première catégorie qui gagne le procès à cause de leur moyen financier. Les non ayant droits s’ils perdent le procès, ils recourent à la violence en sollicitant des voyous des villages voisins pour les accrochages et bagarres qui se terminent souvent par des tueries et cela se passe plus souvent en forêt.

ACP/Kayu/RN/OB/FMB/NKV/JFM/SGB/NMM/