Plaidoyer pour la prise en compte au budget 2022 pour  l’amélioration socio-économique des enfants

0
159

Kinshasa, 26 octobre 2021 (ACP).- Le Fonds des nations-Nations pour l’enfance (UNICEF) a plaidé le weekend, à Kinshasa, pour la prise en compte des préoccupations liées à l’amélioration socio-économique des enfants dans l’exercice du budget 2022, renseigne un document de restitution du ministère du Budget parvenu mardi à l’ACP.

Ce plaidoyer, indique la source, a été formulé lors d’un atelier qui a réuni les membres de la commission économico-financière de l’Assemblée nationale ainsi que des experts du ministère du budget axé sur le thème : « Investir sur les enfants aujourd’hui, c’est bâtir un Congo meilleur demain ».

Au cours de ces accises, le représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder a fait savoir qu’une étude de son organisation a révélé que les enfants représentent plus de la moitié de la population congolaise dont 74,6% sont répartis dans 18 provinces et vivent dans une pauvreté sur les 26 que compte le pays.

A cet effet, il a précisé que seuls 78% d’enfants ont accès à l’école primaire, en dépit des engagements pris par la République démocratique du Congo (RDC) en faveur du bien-être des enfants à travers l’éducation et la santé, notamment les objectifs de développement durable (ODD).

Par ailleurs, le représentant de l’UNICEF en RDC a précisé que l’éducation et la santé sont des secteurs prioritaires, expliquant que ce sont des domaines qui contribuent de manière significative à la survie et au développement de l’enfant et constitue le pilier clé pour le développement d’un pays.

M.Beigbeder a dans ce même cadre exhorté les partenaires sociaux à soutenir la gratuité de l’enseignement et toutes les actions du gouvernement allant dans le sens d’investir en l’enfant, avant de déclarer : « investir dans l’éducation et la santé des enfants est un facteur de création d’une nouvelle énergie pour les progrès socioéconomiques et le développement». ACP/Zng/RNL/Thd/MNI/NNG/KMT