Signature d’un protocole entre la RDC et les Emirats Arabes Unis sur l’expansion du commerce et les investissements

0
123

Kinshasa, 26 octobre 2021 (ACP).- L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), représentée par son directeur général, Anthony Nkinzo Kamole, et Dubaï Investment development agency (DIDA), représenté par son chief executive officer, Fahad Al Gergawi, ont, en marge de la participation de la République Démocratique du Congo (RDC) à l’Expo 2020 Dubaï, signé  jeudi 14 octobre dernier, à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, un protocole d’accord de collaboration, indique un communiqué de presse de cet établissement public congolais reçu mardi à l’ACP.

La source indique que cet accord établit les principes et la base d’une coopération technique et commerciale accrue entre l’ANAPI et Dubaï FDI, et vise surtout le renforcement des liens économiques d’affaires entre la RDC et les Emirats Arabes Unis, notamment au niveau du secteur privé de deux pays.

L’ANAPI et Dubaï FDI se sont entre autres engagés à encourager, promouvoir et faciliter les investissements et la coopération au développement entre leurs communautés d’affaires, ce, dans l’intérêt mutuel des deux parties et conformément aux lois et règlements de chaque pays respectif ,  à échanger, entre autres des informations économiques ; des statistiques ; des bases des données commerciales ; des publications, ainsi que des lois et règlements régissant les activités économiques et commerciales pour leurs communautés d’affaires respectives, afin de participer conjointement à l’organisation d’événements, d’expositions et des tournées de présentation d’affaires.

Selon la même source, la conclusion de ce Protocole d’accord entre l’ANAPI et Dubaï FDI est intervenue quelques temps seulement après la visite officielle que le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d’effectuer aux Emirats Arabes Unis, et durant laquelle plusieurs accords de coopération bilatérale ont été signés entre les deux pays.

Ces accords portent, notamment sur la non double imposition, la coopération douanière, la promotion et la protection des investissements ainsi que la création d’une Commission mixte République démocratique du Congo-Émirats Arabes Unis.

En plus, le même document signale la signature de trois autres accords, à savoir celui de la société Emaar et les ministères congolais de l’Urbanisme et habitat ainsi que celui des Affaires foncières, signés par les ministres sectoriels, et aussi la société émiratie Masdar et le ministère congolais de l’Electricité et Ressources hydrauliques.

A ces différents protocoles d’accord s’est ajouté l’engagement des Emirats Arabes Unis à investir 1.000.000.000 (un milliard) USD       en RDC, et un don direct de 30 véhicules blindés tactiques pour les troupes combattantes des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Un dialogue permanent pour une bonne perspective dans l’avenir

Par ailleurs, poursuit la source, l’Anapi et Dubaï FDI prévoient de se consulter régulièrement, et de travailler ensemble sur les politiques, la défense des intérêts et les efforts de promotion des entreprises, à travers une étroite collaboration, en vue de renforcer les relations croissantes en matière de commerce et d’investissement entre la RDC et les Emirats Arabes Unis, tout en créant un dialogue permanent entre les opérateurs économiques émiratis et congolais.

Cette interaction permettra également aux entreprises émiraties de soutenir le programme de diversification économique de la RDC grâce au développement des compétences et le transfert des technologies.

« Notre aspiration est de permettre à nos deux pays frères de mieux collaborer. Et l’un des aspects sur lesquels notre accord se concentre, concerne la manière dont nous pouvons nous développer mutuellement pour promouvoir et attirer davantage d’investissements ; comment nous pouvons apprendre les uns des autres, mais également apprendre de ce qui se fait au niveau mondial. Dans cette perspective, le partage d’informations ainsi que la participation conjointe à des activités d’affaires seront déterminants », a conclu Fahad Al Gergawi, Chief executive officer de Dubaï FDI.

Pour sa part, le directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo Kamole a réaffirmé la volonté de son institution à avancer rapidement avec son homologue émirati, sur des projets concrets dans divers secteurs de l’économie comme les mines, les hydrocarbures, les infrastructures, l’énergie, le tourisme et le digital, et particulièrement dans la définition d’une politique de sécurité alimentaire pour la RDC, en profitant de l’expertise avérée des Emirats Arabes Unis en la matière.

Dubaï FDI fait partie du département du développement économique de Dubaï. C’est une Agence gouvernementale chargée de promouvoir les investissements étrangers dans l’émirat de Dubaï, de gérer son environnement d’investissement et de superviser l’élaboration de politiques visant à promouvoir Dubaï en tant que destination d’investissement.

Etant une agence gouvernementale, elle fournit des informations essentielles et un soutien aux entreprises étrangères qui souhaitent investir dans l’économie florissante de Dubaï et profiter de son importance stratégique mondiale. ACP/Zng/RNL/Thd/MNI/NNG/KMT