Les 30 années de carrière de Gertrude Ndjoli saluées par l’ANEP

0
176

Kinshasa, 27 octobre 2021(ACP).- L’Association nationale des établissements publics et entreprises du Portefeuille (ANEP) a salué l’engagement de Mme Gertrude Ndjoli, âgée de 65 ans, durant ses trente années de carrière exercées à l’Office congolais de contrôle (OCC), a indiqué mercredi à Kinshasa l’ANEP, à l’occasion de la journée d’évaluation des axes assignés au conseil technique genre de cette association axé sur les innovations Genre en matière de la sécurité sociale.

Dans son mot de bienvenue, le directeur technique de l’ANEP, Cléophas Iyaka, a fait savoir que l’organisation de cette journée s’inscrit dans la droite ligne des plaidoyers que l’ANEP a menés auprès de différentes instances du pays ainsi qu’au Conseil national du travail (CNT), en faveur de la réforme du Régime général de la sécurité sociale.

Il a, en outre, noté qu’à ce jour la loi du 15 juillet 2016 fixant les règles générales du Régime général de la sécurité sociale, a apporté les innovations importantes tant en ce qui concerne la couverture sociale, les prestations et leurs conditions d’octroi mais, également sur les aspects genre.

Il s’agira pour nous dans cette activité de décortiquer les bonnes pratiques sur les innovations Genre de cette loi dans les établissements publics membres de l’ANEP avant de saluer la présence des partenaires, à savoir : GET et COFESYCO.

Au cours de cette rencontre, Mme Aly Dele, point focal Genre de la Société nationale d’électricité (SNEL), a présenté un arbre, outil de sensibilisation, surnommé « Arbre Ndjoli » qui annonce les valeurs que cette célèbre dame a laissées tout au long de son parcours.

Il s’agit, entre autres, d’un modèle de leadership féminin souhaité dans le monde du travail tel que la crédibilité dans l’environnement de travail, les opportunités diverses, l’esprit d’initiative, la gestion participative aussi bien que l’éthique professionnelle et comportementale.

Au sujet des axes assignés au conseil économique genre, Mme Adèle Musambi, chargée de l’unité Genre, a expliqué que ces axes se font par le partage d’expériences et des connaissances sur les bonnes pratiques du genre, la promotion de droit en matière d’égalité Homme-Femme dans le monde du travail (Les Conventions 100, 111, 156, 183, 190).

La Convention 100 parle de la rémunération, la 111 de l’accès à l’emploi et à la formation professionnelle, la 156 des avantages sociaux, tandis que la 190 s’intéresse à la violence et au harcèlement dans le milieu du travail.

La mise en place des stratégies d’intégration du genre dans le mécanisme du dialogue social, notamment développer les outils afin d’intégrer les genres dans la politique et le programmes des entreprises, faciliter les femmes au poste de responsabilité, Lutter contre les violences et harcèlement au milieu du travail, figurent dans les axes assignés au conseil économique genre.

Parmi les innovations, on signale, la pension de la retraite comme c’est le cas avec Mme Gertrude Ndjoli, les allocations familiales, les maladies professionnelles et d’autres.

Pour sa part, Mme Gertrude Ndjoli a remercié l’ANEP pour l’avoir honorée, avant de profiter de cette occasion pour exhorter ses paires à avoir un esprit de responsabilité et à accepter d’aller en retraite conformément aux prescrits des textes légaux en la matière.

« La retraite est un droit et un moment favorable pour se reposer et s’adonner aux autres activités privées », a-t-elle poursuivi, encourageant les femmes œuvrant au sein des entreprises publiques de marquer leur passage dans ces établissements par l’accomplissement de leurs devoirs régaliens, qui sont notamment la rigueur dans le travail et surtout à adhérer massivement dans des représentations syndicales en vue de mieux préparer leur retraite conformément aux normes requises.

L’ANEP a pour objectif, le regroupement des entreprises du Portefeuille, de toute société dans laquelle l’Etat ou toute personne morale de droit public détient la totalité du capital social ou une participation, et des établissements publics en vue de la défense et du développement de leurs intérêts professionnels ainsi que du progrès économique de ses membres.

La retraitée a bénéficié des dons comme des pagnes, d’un statut d’une femme, d’un diplôme d’honneur de la part des invitées au terme de cette cérémonie.

Cette rencontre se déroule deux fois par an et le conseil économique prochain se tiendra au mois de mars 2022 à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

ACP/Kayu/ODM/KJI/GGK/KMT/NMM