L’UPC déplore un faible taux de réussite en première session pour l’année académique 2020-2021

0
242

Kinshasa, 31 octobre 2021 (ACP).- Le recteur de l’Université protestante au Congo (UPC), Mgr Ngoy Bolya  a déploré le faible taux de réussite des étudiants finalistes de graduat  et de licence, en première session, pour l’année académique 2020-2021, dans toutes les facultés organisées par cet institution.

Il a fait cette déclaration, à la cérémonie de collation de grade académique et de clôture de ladite année académique, en présence des autorités religieuses, politico-administratives, du corps professoral, ainsi que des lauréats et leurs familles.

Selon, lui, ce faible pourcentage de réussite, estimé à 20%, est consécutif à plusieurs difficultés rencontrées au cours de cette année académique, notamment la crise de COVID-19 qui a tenté de bouleverser le calendrier académique avec les vagues de confinements, et imposé la dispense de cours en mode virtuelle.

Il y a surtout, la négligence affichée par bon nombre d’étudiants qui, de leur propre grée, ont préféré attendre la deuxième session, a-t-il indiqué, avant de féliciter les lauréats de la première session, pour leur sens de bravoure et d’exemplarité vis-à-vis de leurs collègues.

Il a profité de l’occasion pour réitérer l’engagement de son administration à poursuivre sa mission, celle de former des cadres dont le pays à besoin, pour sa reconstruction.

Il a salué les progrès réalisés par son établissement, qui dispose à présent cinq facultés fonctionnant dans des conditions viables, fruits de l’implication de toutes les structures internes de l’UPC, dont le conseil d’administration et le corps professoral, citant particulièrement la nouvelle Faculté des sciences informatiques qui lance sa première génération des gradués.

Aux lauréats que l’UPC lance sur le marché de l’emploi, le Recteur Ngoy Bolya a recommandé d’être de modèles dans les milieux où ils vont exercer, en martelant sur l’éthique chrétienne et la culture de l’excellence.

Pour sa part, le président national de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), Pierre Marini Bodo, invité à dire la prière de bénédiction finale, a exhorté les lauréats à persévérer avec les efforts qui les ont conduits à la réussite, afin de rencontrer le succès durant le parcours professionnel.

Chaque meilleur lauréat des facultés de Droit et l’administration des affaires et sciences économiques, a obtenu une enveloppe de d’encouragement, don de la fondation Rawji.

L’étudiant Freddy Basila, meilleur lauréat de la faculté de Droit, a affirmé que la réussite à l’université, est condition de la discipline, de la concentration individuelle ainsi que de la persévérance, avant d’exhorter ces collègues de promotion à emboiter ses pas pour y parvenir. ACP/CL/KJI/MNI/KTM