Ituri :La Fondation « Denise Nyakeru Tshisekedi » assiste l’orphelinat Saint Kizito de Bunia en vivres

0
80

Bunia, 09 novembre 2021 (ACP).- La Fondation « Denise Nyakeru Tshisekedi » a apporté une assistance en vivres, composés notamment de cartons de lait, de savons et de non vivres au profit des enfants orphelins hébergés à l’orphelinat Saint Kizito situé à Bunia, a constaté mardi l’ACP.

Abordé par la presse, le chef de la délégation de la Fondation « Denise Nyakeru Tshisekedi » en séjour au chef-lieu de l’Ituri, M. Hugo Budaro a justifié le geste de son organisation par rapport à la situation difficile de bébés se trouvant dans la tranche d’âge de 1 à 6 mois abandonnés suite à la guerre qui sévit en Ituri.

Il a rassuré que cette assistance s’inscrit dans le cadre d’une intervention à court terme en attendant de projets en long terme en faveur de cet orphelinat géré par la congrégation catholique de Sœurs de la charité maternelle.

M. Hugo Budaro a rassuré que les doléances de cette maison d’accueil des enfants orphelins seront ramenées à la coordination nationale ainsi qu’au niveau du conseil d’administration de la même fondation dirigée par la première dame afin de relever les défis auxquels l’orphelinat Saint Kizito fait face notamment l’état délabré de son bâtiment, le manque de moyens pour nourrir ces enfants vulnérables, leur habillement.

La paix durable comme piste de solution à la réduction du nombre des enfants orphelins

Par ailleurs, la révérende sœur de l’orphelinat Immaculée Mandesi a estimé que l’une de pistes de solutions à la réduction sensible de nombre des enfants orphelins serait la restauration d’une paix durable en Ituri parce que, a-t-elle fait savoir, la guerre est un facteur très aggravant de ce phénomène.

Elle a signifié que suite à la crise sécuritaire actuelle, l’orphelinat Saint Kizito est débordé par l’arrivée massive des enfants alors que son centre d’accueil traverse de moments difficiles pour la prise en charge alimentaire et sanitaire de ces enfants faute de moyens suffisants.

La sœur révérende Immatriculée Mandesi a, d’une part exhorté le gouvernement de la République à multiplier d’efforts pour imposer la paix afin de permettre aux mamans de garder leurs progénitures, et de l’autre d’ouvrir une ligne budgétaire pour le paiement des ouvriers qui travaillent dans cet orphelinat. ACP/Zng/RNL/Thd/Fmb/MNI/NNG/KMT/NMM