Lancement du projet de Développement Multi Sectoriel et de Résilience Urbaine de Kinshasa  » Kin Elenda »

0
162

Kinshasa, 12 nov.  2021 (ACP).- Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a au nom du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, lancé le Projet de Développement Multisectoriel et de Résilience Urbaine de Kinshasa « Kin Elenda« , au cours d’une cérémonie organisée à Binza Ozone dans la commune de Ngaliema, à Kinshasa.

Le Premier ministre a salué la mise en œuvre de ce projet de grande envergure qui permettra à son terme la desserte en eau potable de plus d’un tiers de la population kinoise, tout en promettant le suivi de cette impulsion venue du Président de la République.

«Un projet fait avec la Banque Mondiale  et de grande envergure, parce qu’une fois terminé (toutes les trois phases),  ça sera au moins un tiers de la population de la ville de Kinshasa, qui sera desservie en eau potable, avec une capacité de 330.000 m3. Et donc nous, on est très enthousiasmé, très heureux d’être ici ce jour pour répondre à une question sociale qui est très attendue par la population ici à Kinshasa», a-t-il  déclaré.

Tout en espérant qu’ils auront d’autres types de projets de cette envergure sur le reste de la République, le Premier ministre a fait savoir que le gouvernement va assurer le suivi et sera à côté des travaux jusqu’à ce qu’ils arrivent à leur terme.

Prenant tour à tour la parole, le ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu,  le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila et le vice-président de la Banque Mondiale, ont souligné l’importance du projet  «kin Elenda» qui vient à la rescousse de la population dans divers secteurs.

D’une durée de 2 ans, le projet Kin Elenda vient également renforcer la résilience de la capitale congolaise aux inondations et autres catastrophes tout en améliorant l’aménagement du territoire, les infrastructures urbaines, les services et la modernisation des établissements informels.

Les investissements de durabilité du projet «Kin Elenda» ciblent des sources de revenus spécifiques pour Kinshasa, en s’appuyant sur des projets existants.

Les solutions à faible entretien sont une priorité : lampadaires solaires ; revêtements routiers et matériaux durables pour les routes, les allées, les murs et autres aménagements paysagers ; et les plantes indigènes qui ne nécessitent pas beaucoup d’eau.

Ce projet vise aussi la gestion des déchets solides et l’assainissement.

Financé à hauteur de 500 millions de dollars US par la Banque Mondiale, ce projet  permettra de résoudre notamment la question de pénurie en eau potable dans la mégalopole Kinshasa. ACP/Kayu/RN/CFM/NiG/SGB/TKM