Le Président de la République invite toute la nation à soutenir les Léopards dans un match décisif contre le Bénin

0
222

Kinshasa, 12 nov. 2021 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé, vendredi, par visioconférence, la 28eme session du Conseil des ministres, au cours de laquelle, il a invité, dans sa communication, toute la nation à soutenir les Léopards de la RDC dans un match décisif contre le Bénin.  Le Chef de l’Etat a relevé la nécessité pour toute la nation à se mobiliser, comme un seul homme, derrière nos 11,  nationaux pour le match qualificatif dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

Il a, par ailleurs, félicité les Léopards pour leur victoire éclatante face à l’équipe nationale de Tanzanie. Auparavant, a fait savoir le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, porte-parole du gouvernement, le Président de la République avait attiré l’attention des membres du gouvernement sur les conclusions préliminaires de la première Revue du programme appuyé par le FMI. Il s’est réjoui de l’accord intervenu entre le gouvernement et les équipes de service du FMI, avant d’encourager l’équipe gouvernementale à maintenir sa détermination de mettre en œuvre ledit programme.

Le second point de la communication, le Président de la République a porté sur la mise en œuvre du suivi évaluation du Programme de développement à la base des 145 territoires. Il souhaité qu’un rapport technique et financier de ce programme soit disponible chaque trimestre pour lui permettre d’en assurer le suivi par le truchement du Service de veille stratégique. Ce programme, a ajouté le Chef de l’Etat, doit être au cœur des thématiques de la prochaine réunion des gouverneurs de province.

Il a encouragé le Premier ministre à veiller sur la cohérence des actions de nos partenaires au développement, afin que celles-ci contribuent à la réalisation de ce programme ambitieux au niveau de nos territoires. Le Chef de l’Etat a informé le Conseil, au 3eme point de son intervention, le contenu du rapport faisant état de l’exportation frauduleuse de la part des négociateurs étrangers qui exportent le cuivre et le cobalt sous le label des mitrailles. Le porte-parole du gouvernement a relevé dans le compte-rendu fait à la presse que cette fraude est aussi occasionnée par la contradiction des textes régissant le marché des mitrailles.

D’où, la nécessité de statuer sur l’exportation des mitrailles en RDC, en révisant les textes en vigueur et renforcer les mécanismes de contrôle qualitatif et quantitatif. Le Président de la République a poursuivi son intervention par la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation au civisme fiscal.

Patrick Muyaya a indiqué à la presse que le Chef de l’Etat a suivi avec satisfaction la campagne de recrutement volontaire organisée par la Coordination pour le changement des mentalités (CCM). A l’issue de cette campagne, 1500 candidats ont été retenus et vont suivre une formation de différents modules relatifs à la fiscalité, afin de mener une vulgarisation auprès du citoyen.

Le 5eme point de la communication du Chef de l’Etat a porté sur les mesures préventives pour endiguer une éventuelle 4eme vague de la Covid-19.

Le Président de la République a soutenu qu’il est impératif d’anticiper en vue de minimiser les risques et les incidences qu’entraineraient une éventuelle vague de contamination par un système de surveillance efficace. Le Chef de l’Etat a également évoqué au cours de son intervention la question relative à l’amélioration des conditions des étudiants en province. Aussi, au regard du rapport présenté par le ministre des Transports, voies de communication et désenclavement, il a été décidé l’acquisition de 600 bus pour permettre la mobilité des étudiants en province.

Intervenant à la suite du Chef de l’Etat, le Premier ministre a informé le Conseil du lancement, le jeudi, 21 novembre courant du Projet de développement multi sectoriel de résidence urbaine à Kinshasa : « Kin elenda« . S’agissant du naufrage survenu le 11 novembre dernier, sur le Lac Kivu, le Premier ministre a présenté les condoléances du gouvernement de la République aux familles éplorées. Sur le plan sécuritaire, le Premier ministre a relevé la montée du banditisme urbain et péri urbain, à la criminalité due aux coupeurs des routes et la récurrence des tensions communautaires dans certaines provinces.

De l’état et de l’administration du territoire

Prenant la parole, le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et décentralisation a informé le Conseil du calme sur l’ensemble du territoire national, hormis quelques cas d’insécurité dans l’Est du pays, où se poursuivent les opérations militaires dans le cadre de l’état de siège.

Dans les grandes agglomérations, la PNC poursuit les opérations de lutte contre toutes les formes de criminalité. Le ministre de la Défense nationale et anciens combattants a relevé  que la pression militaire menée par les FARDC demeure constante sur les groupes armés.

Il a présenté la situation par zone de défense, insistant sur le fait que la pression militaire est constante, en dépit de quelques incursions observées ces derniers temps dans les deux provinces du Kivu ainsi qu’en Ituri. S’agissant de l’occupation des localités de Chanzu et Runyoni, le ministre de la Défense a indiqué qu’elle était de courte durée. Il a fait également part de différentes redditions enregistrées au plan des opérations.

De son côté, selon la même source, le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention a présenté la situation globale de la pandémie à Covid-19. La ville de Kinshasa a connu, selon lui, une légère augmentation de 12 à 23 cas pour la semaine qui s’achève, tandis qu’en provinces, la tendance baissière se poursuit et la bonne prise en charge des patients a permis de réduire le taux de létalité. Quant à la vaccination, l’opération se poursuit. Cependant, la couverture vaccinale à la Covid-19 reste très faible. Seulement 1%  de la population a été vaccinée.

Le ministre de la Santé a également informé le Conseil de l’évolution positive de la lutte contre le virus Ebola. Pour sa part, le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique a fait part au Conseil de l’évolution des négociations avec le ban syndical de l’administration publique qui devront aboutir à l’amélioration de la situation administrative, sociale et pécuniaire des agents des services publics de l’Etat.

Un protocole d’accord signé entre les deux parties s’articule autour de grandes résolutions, à savoir : la baisse du taux de l’IPR de 15 à 3%, le réajustement substantiel de 45% du traitement de base de tous les fonctionnaires à partir du 2eme trimestre de l’année 2022.

Il a également proposé les mesures d’accompagnement y relatives. Concernant le chapitre 3 de l’ordre du jour du Conseil, les membres du gouvernement ont adopté le relevé des décisions de la 27eme réunion tenue le 5 novembre 2021.

De l’examen et adoption des dossiers

Le Conseil a adopté, après examen, les dossiers présentés respectivement par les ministres de Développement rural, de Recherche scientifique et du Genre sur la tenue de la Conférence des ministres du Genre de l’Afrique centrale.

Il en est de même pour les projets d’ordonnance présentés par la ministre d’État à la Justice portant organisation et modalités de collaboration entre le Président de la République et le gouvernement et les attributions tenant compte des spécificités de l’actuelle équipe, ainsi que celui du ministre d’État aux Travaux publics et infrastructures portant création, organisation et fonctionnement d’un établissement public.    ACP/SUM/May