Des cas d’inondation enregistrés samedi dans quelques coins de Kinshasa 

0
141

Kinshasa,14 novembre 2021(ACP).- Les pluies diluviennes qui se sont abattues durant la journée de samedi a provoqué des cas  d’inondation dans quelques coins de la ville de Kinshasa, liés pour plupart au débordement du lit des  différentes rivières  et le bouchage des caniveaux, a constaté l’ACP au cour d’une ronde dans les communes de la capitale.

Ces pluies diluviennes ont provoqué des inondations notamment sur l’avenue des Huileries, longeant les communes de Kinshasa et Lingwala, à son tronçon compris entre l’INRB et la place « Food market » ou encore sur l’avenue de la Justice, dans la commune de Gombe, entre la maison communale et la caserne des sapeurs pompiers, avec comme conséquence la rareté et la difficulté de circulation des véhicules et de piétons.

Il en est de même, sur l’avenue Victoire qui a été trempée de toute part, surtout au niveau du quartier Kauka, ainsi qu’au quartiers Yolo Nord et Sud, le long de la rivière Kalamu, dans la commune de même nom, où l’avenue Mompono sous eaux, a occasionné des embouteillages de plusieurs heures.

Certains chantiers de rehabilitations de routes notamment de l’avenue Kasa-Vubu au niveau de la commune de Gombe, ont été aussi inondés.

Effet positif des travaux de curage par l’OVD sur l’avenue de l’Université

En outre, cette pluie torrentielle n’a pas causé des inondations dans quelques quartiers de la ville, fréquemment exposés à ce sinistre, grâce, d’après certains kinois, aux travaux de curage effectués récemment par l’Office des voiries et drainage (OVD), ainsi que les brigades de salubrité de « Kinshsasa-Bopeto ». C’est le cas entre autres de l’avenue de l’Université, en son tronçon compris entre les quartiers Mososo,Mumbele et Agricole dans la commune de Limete. Il y a aussi le quartier Pinzi, dans la commune de Kalamu, le long de l’aéroport de Ndolo, dans la commune de Barumbu ainsi que le quartier Forgeron où les eaux de la rivière Funa ont envahis l’asphalte.

Toute fois, les habitants des quartiers précitées se sont plaints de la non évacuation de l’ensemble des déchets plastiques, abandonnés sur la chaussée et le trottoir.

ACP/