UNICEF lance « Génération sans limite » pour former 10 millions de jeunes congolais d’ici 2030

0
93

Kinshasa, 14 novembre 2021 (ACP).- Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) vient de lancer à Kinshasa, en collaboration avec la firme « Kinshasa digital academy (KDA), l’initiative « Génération sans limites (GenU) » en vue de former 10 millions des jeunes congolais âgés de 10 à 24 ans d’ici 2030, indique un communiqué de cette agence onusienne parvenu samedi à L’ACP.

Cette initiative est la résultante d’un enseignement de qualité, d’un apprentissage à distance, des compétences numériques et d’une formation professionnelle.

L’objectif visé est de donner aux jeunes congolais de l’emploi à travers le renforcement de la qualité de l’enseignement par le biais des contenus en ligne et de l’apprentissage à distance dans les établissements d’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) ainsi que de créera un lien entre l’enseignement secondaire et la formation professionnelle afin de permettre aux jeunes d’être plus productifs et compétitifs.

La ministre de la Formation professionnelle et métiers, Antoinette Kipulu Kabenga,  s’est félicitée de l’introduction de l’initiative « GenU » qui est conforme à la politique du gouvernement et aux priorités de l’ONU en matière de développement durable en termes notamment d’éducation, d’emploi et des possibilités offertes aux jeunes.

Elle a, à cet effet, souligné l’importance de s’assurer que cette initiative ne soit pas isolée mais, qu’elle fasse partie d’un processus qui profitera aux jeunes dans le cadre des opportunités de travail et d’encouragement de l’esprit d’entreprise.

« GenU » pour la modernisation de l’éducation et de la formation des jeunes congolais

Le représentant de l’UNICEF en RDC, Edouard Beigbeder, a rassuré que l’initiative « GenU » modernisera l’éducation et la formation professionnelle pour favoriser la préparation à l’emploi, tout en augmentant et en améliorant les opportunités de travail pour les jeunes congolais, avant de souligner que cette nouvelle donne

offrira des solutions professionnelles aux jeunes actuellement sans grand espoir pour l’avenirs.

Cette réponse d’une profondeur et d’une ampleur exceptionnelle, a-t-il-dit, implique de nombreuses initiatives révolutionnaires avec un large éventail des partenaires publics et privés.

De son côté, le directeur de la firme KDA, Jean-Louis Mbaka, s’est dit heureux de pouvoir mettre à la disposition des jeunes congolais, des services axés sur l’utilisation de nouvelles technologies grâce au bon partenariat avec le ministère du numérique et la présidence de la République.

Après sa réalisation à Kinshasa, le projet sera également étendu dans les villes de Lubumbashi, Mbuji-Mayi et Goma dans le but de créer des nombreux emplois salariés et indépendants.

De différents types de formations basés sur la théorie et la pratique seront proposés en passant par la programmation et les évaluations par les pairs, conclu la source.

ACP/CL/Lys/Sgb