Réunion d’harmonisation à Goma des questions relatives au transport des minerais entre Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema

0
107

Goma, 15 novembre 2021 (ACP). – Les délégués des provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema ont clôturé dimanche, à Goma, une réunion d’harmonisation des questions relatives au transport des minerais entre les trois entités en conformité avec le protocole signé par les autorités provinciales concernées.

Le conseiller du gouverneur militaire du Nord-Kivu Me David Kamuha Musubao a salué l’engagement pris par les Chefs des Exécutifs pour assurer la commercialisation des minerais entre les trois provinces-sœurs avec le souhait de voir le produit de ce trafic profiter aux populations tout comme aux intervenants dans la chaine.

« Nous sommes heureux qu’aujourd’hui après évaluation, nous avons trouvé un terrain d’entente en ce qui concerne le mécanisme d’application du protocole d’accord signé par les autorités de nos trois provinces respectives », s’est réjoui le délégué du gouverneur Constant Ndima, avant d’annoncer que d’autres questions particulières seront soumises aux Chefs des trois Exécutifs pour finalisation.

Tout en remerciant la Confédération de négociants et des coopératives de transport des minerais (CONECOMA) pour l’organisation de ces assises, Me David Kamuha a émis le vœu de voir les concertations se poursuivre en vue d’aboutir à des consensus toutes les fois que se poseront des questions minières entre les provinces communément appelées Grand Kivu.

 Il a enfin souhaité voir les potentialités minières être transformées en richesses réelles au profit de tous les intervenants dans la chaine des valeurs avec un accent sur les populations établies dans les zones minières.

Les représentants des coopératives des négociants et transporteurs miniers et artisanaux du Grand Kivu ont, pour leur part, traduit leurs desideratas sous forme de recommandations adressées aux autorités tant nationales que provinciales, entre autres : l’appropriation par l’Etat de toutes les concessions dormantes dont les titres sont expirés, qui, selon lui, sont à déchoir selon la loi, car tombés caduques en plus de la stricte application de la loi sévissant toute fraude des pierres précieuses, semi-précieuses et ornementales.

Pour le coordonnateur de la CONECOMA, David Kikuni Israël, il s’avère important que soit harmonisée la mise en application du protocole sur la libre circulation des produits miniers entre le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et le Maniema, faisant remarquer que ce mécanisme est déjà couvert par un aval du ministère de tutelle au niveau national.

Il s’est dit satisfait par le fait qu’à plus de la sauvegarde des intérêts des intervenants dans la chaine des valeurs, la libre circulation avalisée des minerais entre les trois provinces constitue un moyen par excellence de lutte contre la fraude et par ricochet une occasion de maximiser les recettes du secteur minier tant pour le Trésor public que provincial. ACP/Kayu/NR/CKM/SGB/MMC