Atelier de la vulgarisation de la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé à Kolwezi  

0
104

Kinshasa, 17 novembre 2021 (ACP).- Le ministre d’Etat en charge de l’Entrepreneuriat, petites, moyennes entreprises et l’artisanat (EPMEA), Eustache Muhanzi Mubembe, a procédé lundi, au cours d’un atelier, à la vulgarisation de la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé, à Kolwezi dans la province du Lualaba, a appris mercredi l’ACP de ce ministère.

Selon la source, le ministre d’Etat a indiqué que cette mission de vulgarisation sur la loi de la sous-traitance dans le secteur privé, est la réponse à la demande lui formulée par les élus nationaux à l’occasion d’une question orale sur cette matière. Pour lui, la ville de Kolwezi, capitale du cobalt constitue la première étape de cette tournée, car le secteur des mines connait plusieurs irrégularités, la vulgarisation de cette loi va favoriser les opportunités inespérées aux entrepreneurs œuvrant dans la sous-traitance.

Le ministre, a dit la source, s’est dit être conscient des difficultés que rencontrent les petites et moyennes entreprises (PME), avant d’affirmer qu’il va s’impliquer pour changer la donne. Les PME à capitaux majoritairement congolais, étant bénéficiaires privilégiés de cette loi, il a profité de l’occasion pour appeler les entrepreneurs à mieux s’approprier la loi afin de formaliser leurs entreprises.

Pour le gouverneur a.i. de la province de Lualaba, Mme Fifi Masuka, cette cérémonie manifeste la volonté du gouvernement provincial à maintenir cette collaboration. Elle laissé entendre que la ville de Kolwezi est le poumon économique de la RDC grâce à ces ressources minières.

Les enseignements riches en la matière ont été dispensée tour à tour par les responsables de l’Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat au Congo (ANADEC) ex-OPEC.

Dans son allocution le directeur général de l’ANADEC ex OPEC, Ézéchiel Biduaya a déploré le taux de chômage élevé consécutif au fait que plusieurs entreprises travaillent dans l’informel, ce qui entrave la création d’une valeur ajoutée, avant d’exhorter les entrepreneurs à beaucoup plus d’innovation pour devenir compétitifs dans leurs PME.

ACP/ODM/OB/KMT/NKV