Les professionnels des médias en formation sur la promotion d’accès à la santé sexuelle et reproductive  

0
129

Mwenga, 17 novembre 2021 (ACP).- L’Association des Femmes des Médias (AFEM) organise du 16 au 18 novembre, un atelier sur le droit à la santé sexuelle et reproductive (SSR) dans le but d’améliorer les connaissances des journalistes en matière des droits à la santé sexuelle et de la reproduction, pour leur permettre d’élaborer des plans de reportage sur des thèmes liés à ce sujet.

Cet atelier auquel prenne part plusieurs professionnels des médias et autres activistes de « SASA », une approche basée sur l’activisme local visant à démarrer une prise de conscience et appuyer l’action dans la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre (VSBG), œuvrant à Shabunda, Mwenga et dans la ville de Bukavu, permettra aux participants  de développer des notions sur la promotion du droit d’accès à la santé sexuelle et reproductive afin d’ amener la communauté à avoir la bonne information à travers leurs productions quotidiennes (reportages, animations d’antennes, émissions, tables rondes et autres).

Il sera également question de renforcer les méthodes de lutte contre les violences sexuelles et sexistes ainsi que celles relatives à l’amélioration de la participation de la femme aux instances de prise de décision.

AFEM met en place un sous-noyau des clubs d’écoute spécialisé dans la lutte contre les VSBG

L’AFEM dit avoir constaté que dans la communauté, la SSR paraît pour plusieurs comme un sujet tabou, ce qui par la suite engendre des rumeurs et des désinformations, ouvrant la voie à des violences sexuelles et celles basées sur le genre. C’est le cas des grossesses non désirées, qui poussent des filles aux avortements clandestins, et qui entrainent des graves conséquences sur leur santé.

Pendant ces trois jours, un focus sera mis sur les thématiques comme, « C’est quoi la SSR ? Les grossesses précoces chez les jeunes en SSR, les avortements clandestins et la santé sexuelle, la contraception et la SSR, la Prévention des grossesses non-désirées, les jeunes et la SSR ».

Le formateur et les participants reviendront sur la problématique des obstacles socioculturels et la désinformation liés à l’utilisation de la contraception moderne. Cet atelier est organisé avec l’appui de l’ONG internationale Kvinna till Kvinna.

ACP/ODM/OB/KMT/NKV