Les forces vives de la commune Annexe sensibilisées sur l’importance du cahier des charges de la redevance minière

0
148

Lubumbashi, 18 novembre 2021 (ACP).- L’Action pour le développement et la gestion des ressources naturelles (ADGRN), en collaboration avec la Fondation Hanns Seidel (FHS), a organisé, mercredi à Lubumbashi, un séminaire sur l’importance du cahier des charges de la redevance minière à l’intention des forces vives de la commune Annexe, placé sous le thème :  «Le développement local et le secteur minier : cas du cahier de charge».

Il a donné les objectifs d’un cahier de charge consistant notamment à favoriser l’accès à l’énergie, à l’eau potable, à la santé et à l’éducation ; organiser les audits sur la mise en œuvre des projets réalisés; et aligner le projet de développement social sur les programmes du gouvernement en matière d’infrastructures de base, de protection des droits de l’enfant, de protection sociale des groupes vulnérables et de la promotion du genre.

L’objectif de ces assises est d’amener les différents acteurs de la Commune Annexe à discuter et formuler des pistes de solution autour des défis de mise en œuvre des cahiers des charges signés avec les entreprises minières du ressort de leur entité.

A cette occasion, le coordonnateur de l’ADGRN du Katanga démembré, Joseph Ntumba a indiqué que ce séminaire fait suite à l’une des recommandations formulées à sa structure et la FHS par les participants à l’issue d’un séminaire de renforcement des capacités sur l’initiative pour la transparence dans les industries extractives ( ITIE) et le contrôle citoyen.

wLe coordonnateur de la société civile de la commune Annexe, Chris Lufwanga a souligné la nécessité d’un suivi par le comité du développement dans la mise en œuvre des cahiers des charges signés avec les entreprises minières.

Il a donné les éléments que composent un cahier des charges signé entre une Entité territoriale décentralisée (ETD) et les entreprises minières, et a précisé que le cahier des charges doit être signé six (6) mois avant le début des activités de l’entreprise minière.

Nécessité d’identifier les besoins réels de la population

Le chef de bureau à la décentralisation de la commune Annexe, M. Honoré Kayisha a, dans son exposé, souligné la nécessité d’identifier les besoins réels de la population dans l’élaboration du cahier des charges les parties prenantes.

Car, a-t-il dit, certains projets entrepris ou réalisés dans la commune Annexe ne répondent pas aux besoins des communautés impactées par les activités minières.

Toute démarche, a-t-il ajouté, doit se faire dans le cadre d’un budget participatif de l’ETD pour permettre une bonne identification et priorisation des besoins de la population affectée.

  1. Honoré Kayisha a fait savoir que la commune Annexe héberge deux entreprises minières à savoir la Société Minière du Katanga (SOMIKA) et Congo Dong fang international Mining (CDM) dont les activités affectent les communautés locales.

Il a indiqué que seule la SOMIKA a négocié et signé un cahier des charges de la redevance minière avec les communautés locales, et a déploré la résistance de la CDM de signer ledit cahier en dépit des plusieurs correspondances adressées par la commune Annexe à ladite entreprise minière.

A cet effet, le chef de bureau Honoré a sollicité l’implication des autorités compétente pour exercer une pression sur l’entreprise CDM afin que cette dernière négocie et signe un cahier des charges avec les communautés de la commune Annexe affectées par ses activités.

Par ailleurs, il a suggéré notamment la mise en place d’un comité local de suivi de l’exécution du cahier des charges composé des délégués de l’entreprise, société civile et la commune, et l’intégration des biens construits dans le cadre du cahier des charges dans le patrimoine de la commune Annexe.

ACP/Zng/NKV/TKM/SGB/NMM/MMC