20 femmes leaders des OSC renforcées en plaidoyer pour un accès aux débats publics dans les médias

0
169

Kinshasa, 19 novembre 2021 (ACP).- 20 femmes leaders des Organisations de la société civile (OSC) et des institutions publics ont suivi du 17 au 18 novembre, au centre pour handicapés dans la commune de la Gombe, une formation sur le plaidoyer pour un accès aux débats publics dans les médias.

Organisée par l’Association congolaise des femmes journalistes de la presse écrite (ACOFEPE), la formation s’est axée sur deux modules à savoir : « Plaidoyer et lobbying : compréhension, planification et mise en œuvre » et « Genre et leadership féminin ».

Intervenant dans le cadre du premier module, M. Bienvenu Karhakubwa Nam’ebigaba, président du centre Africain de paix et gouvernance (CAPG), s’est appesanti sur la définition du mot plaidoyer, la différence existant entre plaidoyer et lobbying, les approches du plaidoyer, les éléments essentiels composant un plaidoyer avant de mettre un accent particulier sur la planification et la mise en œuvre d’une action du plaidoyer.

Pour  sa part, Mme Astrid Tambwe,  qui a axé sa communication sur le « Genre et leadership féminin », a mis en exergue les notions clefs de ce module. Il s’est agi du concept « leader » qui doit être compris comme une personne qui influence pour le développement d’une structure, d’un groupe des gens ou d’une entité donnée et des trois types de leadership que peut avoir un individu, à savoir : le leadership autoritaire qui consiste à centraliser le pouvoir, le leadership démocratique qui donne accès à tout le monde de participer au travail et le leadership permissif qui laisse les gens s’exprimer librement.

Lors de la clôture de cet atelier, le chargé de projet de l’ACOFEPE, Didier Mbuy, a invité les femmes leaders de la société civile à s’approprier les notions de base acquises au cours de cette formation, et les a exhortées à  les vulgariser auprès des autres femmes et des décideurs.

Pour le leadership féminin dans les medias

Par ailleurs, l’ACOFEPE a organisé au cours de la même période du 17 au 18 novembre à Mbuji-Mayi, dans la salle des conférences de l’ONGD Juka Utante, commune de Dibindi, un atelier de renforcement des capacités en « leadership féminin dans les médias », en vue d’augmenter le nombre des femmes leaders dans la presse écrite et en ligne.

Cette formation visait également à former des femmes qui ont de l’influence sur les décideurs publics au niveau provincial et national , à préparer celles des médias aux fonctions d’éditeur, de directeur de publication, de secrétaire de rédaction et à leur apprendre les aptitudes pour planifier et superviser le traitement et la diffusion des contenus médiatiques dans une perspective genre et enfin à améliorer leurs compétences dans l’utilisation des TIC en journalisme.

A cette occasion, la présidente nationale de l’ACOFEPE, Grâce Ngyke qui a développé le module sur « la gestion éditorialiste », a exhorté  les femmes des medias à maitriser la plume, à créer des blogs et de Twitter et  à avoir des idées innovantes afin d’occuper des postes de responsabilité. Parlant du « Genre et du Leadership »,  Mme Rose Mbuyi a défini  le leadership comme étant la capacité d’une personne à influencer et à fédérer un groupe, pour atteindre un but commun, dans une relation de confiance mutuelle. Elle a, à cet effet invité les femmes des medias de la presse écrite à promouvoir leur leadership dans les medias en se faisant confiance, à s’auto formant, en étant créatrices et en ne se laissant pas faire.

Elle a, en outre exhorté ses paires, à mener un plaidoyer auprès des responsables des medias en vue de prendre en compte la représentativité des femmes à des postes de décision. Ces deux ateliers se sont clôturés par la  remise des brevets aux participantes. ACP/Kayu/RN/SGB/TKM/cfm/nig