La crise sécuritaire au menu des échanges entre le Président Félix Tshisekedi et la Task force de l’Ituri

0
288

Kinshasa, 19 novembre 2021 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a reçu en audience, jeudi à la Cité de l’UA, une délégation de la Task force de l’Ituri avec laquelle il a échangé sur des voies et moyens à mettre sur pied pour juguler la crise sécuritaire qui secoue cette partie du territoire national.

Le Coordonnateur  de cette Task force, Thomas Lubanga, qui conduisait la délégation a indiqué,  au sortir de l’audience, que leur entretien a tourné autour des actions à mener sur terrain en vue de la pacification, la réconciliation et du développement de l’Ituri.  » La situation sécuritaire de l’Ituri est catastrophique; le Chef de l’État s’efforce s’en finir ,mais il a besoin d’une connaissance approfondie des réalités du terrain et surtout des subtilités locales » , a souligné Thomas Lubanga, profitant de l’occasion pour appeler ceux qui sèment la terreur  « d’arrêter d’écrire l’histoire  de l’Ituri en lettres de sang ».

Pour lui, cette Task force, un regroupement  composé de toutes les sensibilités sociales et ethniques de l’Ituri, est une réponse pour ramener la paix et le développement de l’Ituri, dans le souci d’en finir, selon le vœu du Chef de l’Etat, avec les forces du mal qui écument cette partie Est de la République. « Le Chef de l’État nous a accueillis à bras ouverts. Il a, par ailleurs, apprécié les idées avancées parmi lesquelles, l’organisation d’une série d’activités à côté de notre armée qui fournit déjà des efforts considérables », a déclaré Thomas Lubanga qui a, en outre,  apprécié la disponibilité du Président Tshisekedi et son sens de d’écoute.

« La violence et l’intolérance ne peuvent amener à quelque de bon. Réfléchissons plutôt sur ce qui peut nous amener à la paix et que cette paix soit le rêve d’un chacun. » a-t-il conclu, s’adressant aux Ituriens. Cette audience intervient au lendemain de la rencontre du Président Tshisekedi avec les députés nationaux élus  de l’Ituri et du Nord-Kivu sous état de siège, rappelle-t-on. ACP/Kayu/RN/SGB/TKM