Olivier Mushiete Nkole déterminé à renforcer et à rajeunir le personnel de l’ICCN

0
480

Kinshasa, 19 novembre 2021 (ACP).- Le directeur général a.i. de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), Olivier Mushiete Nkole, a exprimé, vendredi, sa détermination de renforcer et de rajeunir le personnel de cet établissement public, au cours de la présentation du bilan de ses 100 jours à la tête de l’ICCN.

Il a fait savoir que l’ICCN faisant face aux défis majeurs dans la préservation et de la protection de l’environnement, le renforcement de son personnel et son rajeunissement sont d’une importance à ne pas démontrer compte tenu du volume de travail.

C’est la raison pour laquelle, a-t-il indiqué, ce renforcement et ce rajeunissement du personnel se feront à travers le projet dénommé « Ishango » qu’il compte mettre en place dans un avenir proche.

Olivier Mushiete a souligné que l’ICCN dispose de plusieurs projets qu’il compte mettre en œuvre dans l’avenir. Il s’agit notamment de la réalisation d’un film documentaire sur la protection de la nature, sur la mise en commun du bassin forestier et sur le corridor écologique des plateaux de Bateke.

 Il a rappelé plusieurs activités menées avec les autorités nationales, les services publics qui s’occupent de la question environnementale et des agences extérieures depuis sa prise de fonctions, ainsi que sa tournée européenne. Parlant des assises de la COP 26 auxquelles il a pris part, M. Mushiete a précisé que grâce à l’implication personnelle du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la RDC a marqué sa présence en présentant ses potentialités et ressources.

Trois axes prônés dans le nouveau logo de l’ICCN

Par ailleurs, le directeur général a.i. de l’ICCN, Olivier Mushiete, a présenté, au cours de la même cérémonie, le nouveau logo de l’ICCN. Ce logo prône la souveraineté de la République démocratique du Congo, l’intégrité humaine, la défense du patrimoine congolais et l’éco-responsabilité. Pour lui, l’ICCN se veut exigeant en matière d’intégration, d’équité sociale et des droits de l’homme.

Olivier Mushiete a, à cette même occasion, annoncé la création, dans un proche avenir, d’une compagnie aérienne spécialisée qui portera le nom de « Congo Air nature » au service de la conservation des aires protégées. L’objectif, a-t-il indiqué, est de rapprocher les distances car, a-t-il ajouté, il faut que ces aires protégées soient accessibles aux Congolais.

Il a fait savoir que l’ICCN qui est un établissement public technique gère un patrimoine naturel constitué de 9 parcs nationaux et d’une constellation de 80 réserves apparentées dont les domaines de chasse et les réserves de faune. Pour surveiller les 550.000 Km² de l’ICCN composés des aires protégées et autres, l’ICCN doit avoir un nombre consistant des employés mieux formés dans ce domaine et mieux équipés.  ACP/Kayu/RN/SGB/TKM