Nord-Kivu : le vice-gouverneur Jean-Romuald Ekuka informé du niveau d’exécution du projet PFCGL

0
321

Goma, 20 novembre 2021(ACP).- Le niveau d’exécution du Projet de facilitation du commerce transfrontalier dans la région des grands lacs (PFCGL) était vendredi au centre des échanges entre le Vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, Jean-Romuald Ekuka Lipopo, et les animateurs de ce projet conduits par le coordonnateur provincial Théophile Bokuma.Ce projet du Gouvernement congolais qui bénéficie du financement de la Banque mondiale est mis en œuvre depuis six ans et prendra fin en juin de l’année prochaine. L’autorité provinciale a salué les étapes jusque-là franchies avant de garantir son accompagnement surtout que, selon lui, ce projet est bénéfique aux personnes sur qui repose l’économie des pays de la sous-région des Grands lacs.

Il s’agit notamment de l’appui garanti du gouvernement provincial dans la phase déterminante consistant à indemniser les propriétaires des parcelles au niveau de la petite barrière de Goma.

Le Gouvernement de la RDC a reçu un crédit de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) du Groupe de la Banque Mondiale pour l’exécution du Projet de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands-Lacs (PFCGL), placé sous la tutelle du ministère du Commerce.

Le PFCGL vient en appui à la mise en œuvre des mesures en vue de répondre aux obstacles les plus contraignants le long de la frontière entre la RDC et ses voisins de la Région des Grands-Lacs, à savoir : la faiblesse des infrastructures, les réformes de procédures et la gestion des frontières.

Un appui sera également apporté à une politique de consultation régionale ainsi qu’aux mécanismes d’harmonisation et de mise en œuvre des réglementations adoptées au
niveau régional, en particulier celles développées par le COMESA.

L’objectif du développement de ce projet est de faciliter le commerce transfrontalier en augmentant la capacité de commerce et en réduisant les coûts rencontrés par les commerçants, en particulier les petits commerçants et les femmes, à des endroits ciblés aux zones frontalières.

« L’amélioration des infrastructures », « les réformes des procédures visant à faciliter le commerce transfrontalier », « Gestion des frontières fondées sur les performances », « le Soutien à la mise en œuvre du projet, à la communication et au suivi et Evaluation » sont les quatre composantes que comprend le Projet de facilitation du commerce dans la région des Grands Lacs. ACP/RNL/Cfm