Les femmes leaders d’Uvira et Fizi plaident pour la baisse des frais scolaires fixés par le gouverneur.

0
130

Uvira, 21 novembre 2021 (ACP)-  Les femmes leaders et défenseurs des droits humains d’Uvira et de Fizi  dans la province du Sud-Kivu  ont  demandé au gouverneur de cette  province de baisser les frais scolaires qu’il a fixés  pour les élèves des écoles secondaires publiques et privées, a appris vendredi l’ACP du gouvernorat.

Ces parents estiment que ces frais fixés à  nonante (90)  dollars américains  par trimestre et par élève, soit l’équivalent de  cent quatre-vingt mille (180.000) francs congolais  sont  exorbitants  au regard de  la pauvreté dans laquelle ils croupissent.

Ces femmes ont demandé au gouverneur  de fixer ces frais en tenant compte des réalités du milieu, avant de  faire  remarquer que   dans plusieurs villages du Sud-Kivu,  l’insécurité règne en maitre  et   les parents sont en déplacement fouillant cette situation dans leurs milieux respectifs.

Elles ont, à cet effet,  recommandé que les frais payés  l’année passée puissent être reconduits pour cette année scolaire 2021-2022,  justifiant que  les parents traversent des difficultés énormes. ACP/