L’ancien PROVED Emery Yongola Otshudi inhumé lundi dans son village de Tshodi à Lodja

0
301

Kinshasa, 22 novembre 2021 (ACP).- L’ancien chef de division provinciale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP–aujourd’hui EPST) dans la province éducationnelle de Kasaï oriental 2 à Lodja, Emery  Yongola Otshudi, décédé le dimanche 21 novembre  des suites d’une maladie à l’âge de 76 ans, a été inhumé lundi dans  son village de Tshodi, à une soixantaine de kilomètres de Lodja, dans la province du Sankuru, append-on de source familiale à Kinshasa.

Ancien  gradué de l’Institut Saint Gérôme de Lubumbashi, Emery Yongola Otshudi obtiendra son diplôme de licence en histoire et sociologie à l’Université de Kisangani avant de consacrer toute sa vie à la formation et à l’éducation de la jeunesse. Il a été notamment tour à tour professeur au collège Esemula (ex collège Saint Augustin) de Lodja, premier préfet de l’Athénée de Lubao dans la province de Lomami.

Plus tard, il ira participer brillamment au concours d’admission au corps des inspecteurs de l’enseignement à Kisangani, avant de continuer à servir la jeunesse en qualité d’inspecteur à Kananga.

Au vu de ses nombreuses qualités professionnelles et humaines, le choix des autorités nationales sera porté sur lui pour diriger la division provinciale de l’EPSP Kasaï oriental 2 dont le siège était implanté à Lodja.

Au nombre de ses réalisations, l’histoire retiendra que Emery Yongo Otshudi a doté  cette division de l’EPSP des bâtiments modernes, faisant de cette division l’unique institution ou service public de l’Etat à disposer  de ses propres bâtiments dans toute la province du Sankuru depuis l’époque coloniale. Epuisé par la maladie, Emery Yongola Otshudi a du abandonner ses lourdes charges avant de devenir, jusqu’à sa mort, directeur au Service de contrôle et de la paie des enseignants (SECOPE) à Lodja.

Il laisse une veuve, plusieurs enfants et arrières petits-fils.

ACP/