L’Etat congolais et l’Eglise catholique s’accordent pour la valorisation de la situation socio-économique de la population congolaise

0
138

Kinshasa,24 nov. 2021 (ACP).- L’Etat congolais et l’Eglise catholique  vont continuer  à collaborer  comme pouvoir et comme Eglise pour le bien-être de notre population et pour le progrès de l’Eglise catholique au Congo »,a indiqué mardi, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, à l’issue d’une rencontre avec le Cardinal Fridolin Ambongo, à sa résidence officielle au centre Lindonge, à Kinshasa.

Christophe Mboso qui était accompagné du président du Sénat, Pr Modeste Bahati, du Premier ministre , Jean-Michel Sama Lukonde et du  conseiller  spécial du Président de la République en matière de sécurité , Francois Beya,  a déclaré, que la visite de sa délégation  auprès du Cardinal Ambongo a eu pour but d’échanger sur les  rumeurs véhiculées par les réseaux sociaux autour des problèmes  qui existeraient entre l’Etat congolais et l’Archevêque de l’Eglise catholique  à Kinshasa.

« Il n’y aucun problème entre l’Etat  et l’Eglise cathodique »,  a soutenu Christophe Mboso.

Réagissant à une question de la presse, le Cardinal Fridolin Ambongo a  exprimé le vœu de voir l’Etat congolais et l’Eglise catholique  travailler  ensemble  pour  que le peuple congolais vive dignement. Il a affirmé avoir clarifié, avec la délégation des chefs des institutions politiques, les choses dites sur le Cardinal dans les réseaux sociaux et qui ont porté à interprétations.

La CENCO, rappelle-t-on, avait déploré, au cours d’une conférence de presse à Kinshasa, des actes de vandalisme perpétrés  à l’archevêché de Kinshasa et à la résidence du Cardinal Ambongo par un groupe des jeunes non autrement identifiés ainsi que des des injures proférées à son endroit.

ACP/